Une charge provisoire de murder a été logée contre le beau-frère du ressortissant indien Avtar Singh, qui a rendu l’âme dimanche soir après avoir été touché par un jet de pierre à la tête. Un policier de Plaine-Magnien, qui selon des témoins serait à l’origine de ce drame, devrait comparaître cet après-midi devant la Cour de district de Grand-Port où une charge provisoire de meurtre devrait être logée contre lui.
La CID de Rose-Belle mène l’enquête sur la mort dimanche soir d’Avtar Singh (42 ans), décédé dans des circonstances quelque peu mystérieuses. Selon la version de Vimal Raygobind, beau-frère de la victime, Avtar Singh aurait été tué par une pierre. La police, qui soupçonne l’implication de Vimal Raygobind dans cette affaire, a logé une charge provisoire d’assassinat contre lui lundi, devant la cour de district de Grand-Port à Mahébourg. Il a été reconduit en détention provisoire à des fins d’enquête.
Trois autres suspects ont été interpellés par la CID de Rose-Belle. Ces derniers ont affirmé avoir vu l’incident. Ils ont accusé un policier de Plaine-Magnien d’être à l’origine du meurtre. Celui-ci, un certain Bundhoye, a été arrêté hier. C’est lui qui aurait, selon les trois individus, lancé la pierre qui aurait été fatale à Avtar Singh. Le constable a été interrogé par la CID de Rose-Belle pendant toute la matinée.
Certaines sources allèguent que Vimal Raygobind aurait provoqué quelques personnes, alors que les deux faisaient route en direction de Grand-Sable pour rentrer chez eux. L’une d’entre elles serait le policier. Ce dernier aurait répliqué en lançant une pierre.
Interrogé sur les circonstances dans lesquelles le pare-brise de son pick-up a été abîmé, Vimal Raygobind a déclaré qu’à la hauteur de La Rosa, des individus ont lancé des pierres sur son véhicule. L’un des projectiles aurait touché son beau-frère en pleine tête. Saignant abondamment, Avtar Singh a rendu l’âme à peine arrivé à l’hôpital Nehru, à Rose-Belle, vers 22 h 30.
L’autopsie pratiquée par le chef du département médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, devait révéler que le ressortissant indien est mort à la suite d’une fracture du crâne et d’une lacération au niveau du cerveau.
L’enquête menée par le Detective Inspector Goolaup de la CID de Rose-Belle se poursuit sous la supervision du surintendant de police Reekoye.