La magistrate Reshma Sewpaul-Ramdhur siégeant à la cour correctionnelle de Port-Louis a rayé hier la charge provisoire contre Eddy Sadien, Salim Muthy, Prem Dookhit, Feizal Ally Beegun et Didier Peerun pour « manifestation illégale » le vendredi 12 mars 2010, soit quasiment deux ans après les faits.
Les cinq hommes avaient décidé de participer à une manifestation alors que l’on célébrait la Fête nationale. La police a arrêté le premier nommé et l’a amené aux Casernes centrales. Cette manifestation de « drapeaux noirs » aurait dû avoir lieu en soutien avec les ex-planteurs de Riche-Terre, qui envisageaient de manifester pacifiquement devant le parlement vers 17 heures.
Salim Muthy, Prem Dookhit, Feizal Ally Beegun et Didier Peerun s’entretenaient avec la presse pour annoncer que la manifestation n’aurait pas lieu à la suite de l’intervention de la police après leur arrestation. Les cinq hommes ont été libérés sur parole le même jour et traduits devant la cour de district de Port-Louis Sud le lundi 15 mars pour la charge provisoire. Ils étaient représentés par Me Dev Ramano dans cette affaire.