Mamad Rafick Mandary, un chauffeur de Courts Ltd, qui a été verbalisé pour trois délits a été acquitté par la magistrate Padmini Mauree, siégeant en Cour de district de Savanne. Elle a estimé que le policier n’a pas été clair dans sa façon d’opérer.
Le policier avait verbalisé le chauffeur pour (i) failing to produce driving licence (ii) failing to comply with traffic sign et (iii) failing to furnish name and address.
Le jour de son interpellation, le chauffeur de Courts se trouvait à Rivière-des-Anguilles, au nouveau bâtiment de Courts, pour livrer des produits. Il a garé son véhicule sur une double ligne jaune faute de parking, le temps pour le livreur de se renseigner auprès des responsables du magasin comment effectuer la livraison. Mais un policier l’a interpellé et lui a demandé de partir au plus vite afin de ne pas gêner la circulation. Devant le refus du chauffeur de quitter les lieux, il lui a alors demandé de produire sa carte d’identité. Mais selon le policier, le chauffeur aurait refusé.
La magistrate Padmini Mauree s’est demandée comment le policier a pu connaître le nom de Mamad Rafick Mandary étant donné que ce dernier a refusé de lui donner son permis de conduire et de lui communiquer son nom et son adresse.
Mamad Mandary a soutenu quant à lui qu’il avait présenté sa carte d’identité et communiqué son nom et adresse au policier. Pour lui, les trois contraventions n’auraient pas dû être dressées.
Par ailleurs, le policier a déclaré que le véhicule du chauffeur ne se trouvait pas devant le bâtiment de Courts mais plutôt à proximité d’une banque et qu’il y est resté 15 minutes sans que les produits ne soient livrés.
La magistrate a retenu que le chauffeur n’avait pas de facilités de stationnement devant le bâtiment de Courts et le fait d’avoir mis ses feux de détresse en attendant l’arrivée du livreur démontre qu’il était au courant qu’il n’avait pas le droit de stationner à cet emplacement ; il attendait qu’une solution soit trouvée. Pour la magistrate, verbaliser le chauffeur pour trois délits ne semble pas raisonnable et trop sévère.