Robert Mensah Kordzo Dzitse, un ressortissant ougandais âgé de 34 ans, à qui le ministère public reproche d’avoir remis 764,4 grammes d’héroïne au Mauricien John Paul Jhureea le 17 octobre 2008, a été trouvé coupable jeudi après-midi par la cour d’assises. Hier, le juge-président Prithiviraj Fekna a rendu sa sentence : l’Ougandais a écopé de 35 ans de prison. Mais il en fera cinq années de moins, soit le temps qu’il a passé en détention, la demande de la défense assurée par Mes Rama Valayden et Rouben Mooroongapillay, ayant été acceptée par le juge.
Le délit a été commis le 17 octobre 2008, dans la cour de l’université de Maurice. Selon le témoignage qu’a donné l’inspecteur Valaydon, de l’ADSU, il était en surveillance à l’établissement tertiaire, et il a vu une voiture privée que suivait un taxi. Lorsque les deux véhicules sont arrêtés, l’Ougandais, qui se déplaçait dans le taxi en est descendu. Il est allé à la rencontre du dénommé John Paul Jhureea. Les policiers ont noté que Dzitse avait remis un colis à Jhurrea. Puis les deux ont regagné leurs véhicules respectifs, qui ont repris la route.
L’inspecteur Valaydon et ses hommes ont par la suite intercepté la voiture privée. Après avoir effectué une fouille, ils ont découvert un colis dans lequel il y avait 40 pellets. Ceux-ci ont été saisis. L’ADSU les a placés dans un coffre-fort jusqu’au 24 octobre, date à laquelle ils ont été envoyés au Forensic Science Laboratory pour qu’ils soient examinés. Les analystes ont établi que les pellets contenaient 764,40 grammes d’héroïne dont le taux de pureté était de 18%.
Soulignons que le dénommé Jhureea a déjà été traduit en cour et qu’il purge actuellement la peine de prison qui lui a été infligée.