Yushdev Bahadoor a donné avis d’appel après avoir été condamné à 12 ans de réclusion criminelle par les magistrats Seetohul-Toolsee et Hurreesing pour sodomy upon minor, sous la Child Protection Act. Cet ancien inspecteur du primaire s’est présenté hier devant les magistrats Raj Pentiah et Kesnaytee Bissoonauth pour demander, par l’entremise de son avocat Me Jacques Panglose, la liberté conditionnelle en attendant la décision de la cour d’appel.
Le ministère public fera connaître sa décision concernant cette requête le 12 octobre.
Yushdev Bahadoor donnait des leçons particulières au plaignant qui avait 12 ans à l’époque des faits établis. Il avait plaidé non coupable aux charges de « causing a child to be sexually abused » et « taking indecent photographs of children ». La police avait cependant saisi une série de photos à caractère pornographique prises par lui avec le plaignant. La jeune victime a d’ailleurs soutenu qu’elle n’était pas consentante.
La poursuite était assurée par l’Assistant DPP Me Mohana Naidoo.