Deux Cleaners affectés à la Marine Biotechnology Products Ltd étaient accusés d’avoir dérobé de cette usine un fil électrique de 80 mètres de long, valant Rs 2 400. La magistrate Renuka Dabee, vice-présidente siégeant en Cour criminelle intermédiaire, les a acquittés, la poursuite n’ayant pu fournir de preuves pouvant les compromettre.
Selon les enquêteurs, les deux accusés auraient dissimulé le fil électrique dans une poubelle afin de passer la porte d’entrée sans se faire repérer par le vigile. Ce dernier, qui a vérifié la poubelle, n’a rien trouvé de compromettant. Cependant, en visionnant les images des caméras de surveillance, les enquêteurs n’ont pas vu les accusés avec du fil électrique. Un consultant en sécurité de la compagnie a déclaré que le jour du délit, seuls les deux accusés étaient sur les lieux et qu’à dix heures du matin, le fil électrique se trouvait à l’usine mais qu’à 14 h, il n’y était plus.
Le premier accusé à nié les accusations portées contre lui. Il a expliqué que le jour du délit, il a croisé son collègue dans l’entrepôt de l’usine. Ce dernier, qui avait en sa possession le fil électrique, lui a soutenu qu’il l’avait trouvé dans les détritus.