Ahkee Bhikajee, Supervisor à SMS Pariaz, a retrouvé hier la liberté conditionnelle après avoir payé, comme les autres suspects qui étaient en détention, une caution de Rs 50 000 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 500 000. Elle est la dernière prévenue dans l’affaire du scandale GamblingGate à être libérée par la Bail and Remand Court (BRC), présidée par le magistrat Iswarduth Seetohul.
L’avoué Roshan Rajroop, dont les services avaient été retenus par la société Sport Data Feed Ltd, et Vikash Ramjit, Executive Chairman et Chief Executive de Sport Data Feed Ltd ont été les deux premiers à avoir retrouvé la liberté conditionnelle jeudi, après presque douze jours de détention policière. Le lendemain, c’est-à-dire hier à la mi-journée, l’avocat Noor Hussenee et les deux secrétaires de juge, Krishnadatt Jory et Rajendranath Issuri, ont à leur tour recouvrer la liberté.
Le cas de la prévenue Ahkee Bhikajee, Supervisor à SMS Pariaz, devait être considéré hier après-midi par la cour au lieu de lundi prochain comme fixé précédemment.
Pour rappel, les suspects ont été interpellés et placés en détention dans le cadre de l’enquête policière menée sur le scandale connu comme le GamblingGate, ayant pour toile de fond des paris sur des matches de football étranger. Faisons ressortir également que deux protagonistes, Paul Foo Kune, de Play On Line, et Jean Michel Lee Shim, de Sport Data Feed, se livrent une bataille juridique en Cour suprême en vue d’obtenir le droit d’organiser de tels paris.
Dans une déclaration au Mauricien, l’avocat d’Ahkee Bhikajee, Me Deepak Rutna, a expliqué que sa cliente, soulagée de sa remise en liberté, est mentalement épuisée par toutes les accusations qui ont pesé contre elle et les procédures par lesquelles elle a dû passer. « La décision d’accorder la liberté conditionnelle à ma cliente est juste. Il n’y a aucune raison pour que ma cliente soit détenue plus longtemps alors que les autres prévenus ont déjà retrouvé la liberté provisoire », a-t-il soutenu.