Le procès intenté à Rudolph Derek Jean Jacques, alias Gro Derek, et cinq autres individus a été appelé hier devant la magistrate Niroshini Ramsoondar en Cour intermédiaire. Au total, 32 chefs d’accusations de blanchiment d’argent ont été logés contre eux par la commission anti-corruption. Ils ont plaidé non coupable. Le procès a été fixé pour être entendu le 28 novembre.
Gro Derek est poursuivi aux côtés de Dharamdeo Balkissur, Bruno Wesley Casimir, Roukesh Hemraj et Jean Fabrice Danilo François dans ce procès intenté par l’ICAC en Cour intermédiaire. Sur les 32 accusations logées, 13 concernent Gro Derek. L’ICAC lui reproche d’avoir acquis plusieurs véhicules, dont une BMW X5, avec de l’argent provenant du trafic de drogue. Selon les chefs d’accusations, Gro Derek est aussi soupçonné d’avoir, en avril et mai 2012, remis à deux reprises la somme de Rs 2,5 millions à Roukesh Hemraj pour le financement d’une boîte de nuit et pour l’achat d’équipements en Chine. Roukesh Hemraj, un directeur de compagnie, est lui poursuivi sous deux accusations de blanchiment d’argent.
Gro Derek est aussi soupçonné d’avoir remis des sommes d’argent à un intermédiaire en mai 2012 pour transporter de l’héroïne de Madagascar à Maurice.
Bruno Wesley Casimir, skipper, est lui accusé d’avoir transféré Rs 11 345 et une autre somme de Rs 15 175, qui proviendrait du trafic de drogue, à un ressortissant malgache. Il répond aussi de quatre chefs d’accusation pour avoir payé Rs 625 000 à Hayeshan Madarbaccus pour que celui-ci transporte de l’héroïne de la grande île vers Maurice. L’ICAC avait logé des accusations de blanchiment d’argent contre eux. L’Imam Beeharry, qui a déjà écopé de quatre ans de prison en Cour intermédiaire pour blanchiment d’argent, fait l’objet de 21 chefs d’accusations devant la même instance. L’ICAC lui reproche entre autres d’avoir effectué des transferts d’argent entre mars 2009 et octobre 2011 à des étrangers, notamment au ressortissant ougandais James Kanamwanjee, condamné à la prison à vie par la juge Saheeda Peeroo, le 4 décembre 1997, pour trafic de drogue. Il lui est aussi reproché d’avoir été en possession d’un montant total de Rs 720 000, qui proviendrait du trafic de drogue.