Le procès intenté à Joseph Michel Fayolle pour homicide involontaire par négligence devant la Cour intermédiaire a repris hier avec l’audition des témoins. Pour rappel, Michel Fayolle est propriétaire d’une ferme à Anse-Jonchée, où Jayantee Jhunjur avait trouvé la mort en 2006 après avoir été agressée par un cerf. Le Detective Inspector Murugessen, qui a travaillé sur une partie de l’enquête, a été appelé à la barre des témoins. Il devait déclarer que la porte de la ferme et la propriété de l’accusé n’était pas fermée à clé. Me Dick Ng Sui Wa, l’avocat de la défense, s’intéresse pour sa part au transfert de ce dossier du poste de police de Vieux-Grand-Port au CCID de Mahébourg. Il a logé une motion pour obtenir ces détails.
Auparavant, le PS Donye avait déposé. En 2006, il était affecté au SOCO et avait été chargé d’acheminer les “exhibits” pour que ceux-ci soient examinés au Forensic Science Laboratory. Le DI Murugessen, lui, avait donné des instructions pour prendre les photos et dresser un plan des lieux. Lors du contre-interrogatoire mené par l’avocat de la défense, le témoin a maintenu que le portail menant vers la ferme, où se trouvent les cerfs, n’était pas fermé à clé.
Par ailleurs, Me Ng Sui lui a posé plusieurs questions sur l’enquête, auxquelles n’a pu répondre le témoin, indiquant qu’à un moment, il avait été transféré et n’était pas au courant du dossier complet. L’homme de loi a ainsi logé une motion pour que des renseignements lui soient donnés, notamment sur la date du transfert du dossier, sur celui ayant donné les instructions ainsi que d’autres informations concernant le transfert.
Me Medhaven Armoogum, le représentant du parquet, a indiqué qu’il fera le nécessaire. L’affaire sera de nouveau appelée le 21 juillet. Il est reproché à Joseph Michel Fayolle, qui a plaidé non coupable, de n’avoir pas pris les mesures nécessaires pour que les personnes fréquentant sa ferme soient en sécurité. En août 2006, un de ces cerfs avait mortellement agressé son employée.