Nitin Chinien a comparu en cour intermédiaire dans la journée, devant la magistrate Ida Dookhy-Ramburrun afin de débattre de sa remise en liberté conditionnelle. La magistrate a imposé à l’artiste une caution de Rs 7 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 25 000. Nitin Chinien est représenté par Me Erickson Mooneeapillay.
Par ailleurs, la magistrate a ordonné à Nitin Chinien de ne pas commettre d’activités qui pourraient causer préjudice au Premier ministre et à la sécurité publique afin de ne pas « mettre l’intérêt publique at stake ».
Pour rappel, une charge provisoire de breach of ICT Act pèse sur Nitin Chinien. Il est reproché à l’artiste d’avoir fait circuler un clip sur YouTube dans lequel il aurait proféré certaines menaces à l’endroit du Premier ministre Navin Ramgoolam.
Le comité de soutien Nitin Chinien/Peerally compte organiser un point de presse dans l’après-midi une fois les procédures de la cour complétées.