Poursuivi par l’ICAC sous une charge de “limitation of payment in cash”, Sada Curpen a comparu hier devant le magistrat Vijay Appadoo, siégeant en Cour intermédiaire. Les plaidoiries marquant la fin de son procès ont été fixées pour être entendues le 10 février. Il est défendu par Me Raouf Gulbul.
Rappelons que le 13 mars 2014, Sada Curpen avait été arrêté à la suite d’une enquête de l’Independent Commission against Corruption (ICAC). L’ICAC l’accuse d’avoir, le 27 août 2007, payé Rs 700 000 en espèces à un nommé Nadrajay Pillay Chedumbarum pour acquérir une propriété à Ste-Croix. Sada Curpen avait été libéré contre une caution de Rs 25 000 et une reconnaissance de dette de Rs 100 000. Les enquêteurs de l’ICAC l’ont inculpé de violation des dispositions de la loi contre le blanchiment d’argent (Financial and Intelligence and Anti Money Laundering Act). Sada Curpen n’a pu expliquer à l’ICAC la provenance des Rs 700 000.