Arrêté dans le cadre de l’enquête sur la saisie record de 135 kg d’héroïne, Geanchand Dewdanee devait normalement comparaître aujourd’hui devant la magistrate Niroshini Ramsoondar dans le cadre de son procès institué par l’ICAC pour une affaire de pot-de-vin. Cependant, le prévenu ne s’est pas présenté en cour, soutenant n’avoir pas reçu de Court Order. Cette confusion est due au fait que le Court Order avait été émis à l’attention de la cellule où il était détenu depuis son arrestation alors que Geanchand Dewdanee a été transféré à la prison de Beau-Bassin depuis la semaine dernière. Il devra être de retour en cour le 3 juillet.
Une charge de “bribery of public official” sous la Prevention of Corruption Act (POCA) pèse sur lui. Il lui est reproché d’avoir offert un pot-de-vin de Rs 200 à un policier le 1er avril 2011, à Port-Louis, afin d’échapper à une contravention. Un Prohibition Order pèse également sur lui.
Lors de sa dernière comparution, le Senior Investigator de l’ICAC, Heman Kumar Heerah, avait fait savoir que le prévenu n’avait toujours pas été examiné par le panel de médecins de la poursuite. Cette dernière souhaite déterminer s’il est apte à faire face à son procès après que Geanchand Dewdanee a évoqué des raisons de maladie. La position de l’ICAC était attendue aujourd’hui. Rappelons que, dans le cadre de la saisie de 135 kg de drogue d’une valeur marchande de Rs 2 milliards, une charge provisoire de trafic de drogue pèse sur Geanchand Dewdanee, qui est toujours en détention.