Sada Curpen connaîtra cette semaine la décision de la cour sur sa demande d’autorisation à voyager. Il souhaite se rendre en France et en Thaïlande du 22 décembre au 20 février 2019, avançant comme raison le besoin de voir ses proches et sa mère, qui est souffrante.

Il devra comparaître en cour jeudi pour connaître la position du Directeur des poursuites publiques. Sada Curpen fait l’objet d’une interdiction de voyager car il fait face à un procès en Cour intermédiaire sous deux accusations de blanchiment d’argent. Les délits imputés à Sada Curpen pour ce procès datent du 7 et 9 mars 2010. Selon les enquêteurs, le 7 mars 2010, Sada Curpen avait été arrêté à l’aéroport de Plaisance avec 28 800 euros et Rs 43 550, dont la police suspecte être des sommes d’argent obtenues illégalement suite à la commission d’un délit.

La police avait aussi saisi une somme de Rs 285 000, le 9 mars 2010, à son domicile, à Bois-Pignolet, Terre-Rouge. Il a plaidé non coupable des accusations portées contre lui.