Le commandant Patrick Hofman

Le capitaine Patrick Hofman, le pilote d’Air Mauritius qui avait obtenu un ordre intérimaire de la Cour suprême interdisant qu’il soit déporté après sa révocation le 6 octobre 2017, avait obtenu l’autorisation de la cour pour une révision judiciaire de cette décision. À l’appel de l’affaire ce matin devant le chef juge Keshoe Parsad Matadeen, les hommes de loi du bureau du Premier ministre ont fait savoir qu’ils allaient objecter à la demande du pilote. Ils ont demandé un renvoi pour soumettre le contre-affidavit. L’affaire a été renvoyée au 12 février.

L’action légale est dirigée contre le bureau du Premier ministre et Air Mauritius. Le chef juge avait lundi dernier accédé à la demande de Patrick Hofman pour une “judicial review” de la décision du bureau du Premier ministre de retirer le permis de résidence du pilote le 7 octobre 2017. Ce Permanent Residence Permit avait été émis officiellement le 28 avril 2016 pour une période de 10 ans sous l’article 5 A de l’Immigration Act. Depuis 2003, il avait un contrat en tant que Flight Captain avec Air Mauritius. Il devait prendre le vol à destination de Perth mais, pour des raisons de santé, il n’avait pu le faire. Il a même produit un certificat médical à cet effet. À son grand étonnement, le capitaine Hofman devait apprendre le même jour qu’il avait été limogé sans aucune autre forme de procès.

Le lendemain, il avait saisi la justice et obtenu un ordre du juge en chambre pour qu’il ne soit pas déporté. « No amount of damages can adequately compensate me for the consequences of the decisions which have been taken in the last 24 hours by the respondents and co-respondents », fait-il ressortir dans sa plainte. Le capitaine Hofman attire l’attention sur le fait que Maurice est devenue sa « nouvelle patrie » vu que ses enfants y ont vécu et qu’il est propriétaire d’un bateau de plaisance, d’une motocyclette et que ses biens personnels sont à Maurice. Depuis, c’est le statu quo. En dépit du comité ad hoc mis sur pied pour se pencher sur cette affaire, la situation du pilote Hofman n’a toujours pas été régularisée et ce dernier dit être toujours dans le flou.