Une receveuse d’autobus poursuivie en cour pour « Uncivility towards passengers in breach of Regulation 6 of the Road Traffic (conductors and drivers of Public Service vehicle) Regulations 1954 » a été trouvée coupable. Un passager avait relaté qu’elle l’avait malmené alors qu’il voyageait à bord d’un autobus qui sortait de Terre-Rouge et allait à Port-Louis.
La magistrate Yashumatee Gopaul, siégeant en cour de district de Pamplemousses, a trouvé que la receveuse d’autobus « failed to behave in a civil manner towards him (la victime) ». Les faits se sont produits le 9 août 2010. Le plaignant se trouvait sur l’arrêt d’Elisabethville, à Baie-du-Tombeau, et attendait  l’autobus qui sortait de Terre-Rouge via Baie-du-Tombeau pour se rendre à Port-Louis.  Il n’a même pas eu le temps de monter dans l’autobus que la receveuse lui aurait dit «  dégazer, dégazer rentrer ». Le passager aurait alors demandé à la receveuse de lui donner du temps et une fois qu’il  avait grimpé sur la deuxième marche, la receveuse lui aurait dit «  taler mo fou toi dehors taler ». Il a soutenu que la femme l’a agrippé par le col et qu’un bouton de sa chemise a été arraché lors de l’accrochage. Le passager a ajouté qu’elle a demandé au chauffeur de rouler alors qu’il ne s’était pas encore assis et que quelque temps après, elle a récidivé en ordonnant aux trois passagers de l’autobus de descendre du véhicule pour en trouver un autre.
Pour sa part, l’accusée a déclaré qu’il n’était pas facile de travailler sur cette route de Baie-du-Tombeau car nombre de voyageurs ne payaient pas le trajet. Elle a nié avoir agressé le passager, déclarant que si cela avait été le cas, elle aurait risqué se faire agresser par les autres passagers présents dans l’autobus. Lors de son interrogatoire, la receveuse a déclaré qu’elle n’a aucun contentieux avec les habitants de cette région mais a reconnu qu’il y avait dans l’autobus ce jour-là un ami de la victime avec qui elle a un contentieux.
Dans son jugement, la magistrate Gopaul donne foi à la version du passager qui a clairement décrit la manière dont la receveuse l’a agressé. Quant a l’accusée, la magistrate a trouvé que ces dépositions  ne pouvaient être considérées comme crédibles et a rejeté la version dans laquelle elle allègue que le passager aurait consigné une fausse déposition contre elle car elle avait un contentieux avec son ami. La magistrate Gopaul a ainsi trouvé la receveuse coupable d’incivilité envers les passagers de l’autobus. Sa sentence sera connue ultérieurement.