Accusé de criminal intimidation, Marcelin Humbert a bénéficié de la liberté conditionnelle ce matin devant la Cour de Rose-Hill. Il aurait menacé Manand Fakoo en juin dans l’enceinte du tribunal. La Senior District Magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing a fixé la caution à Rs 25 000 et la reconnaissance de dettes à Rs 50 000.
Marcelin Humbert, 45 ans, est très connu dans la région de Rose-Hill. Cet habitant de Cité-Barkly à Beau-Bassin s’est présenté ce matin devant la Senior District Magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing siégeant à la cour de district des Basses Plaines-Wilhems. Il est provisoirement inculpé de criminal intimidation sous l’article 291 du Code pénal et risque une peine de cinq ans de prison ainsi qu’une amende ne dépassant pas Rs 100 000.
Son avocat, Me Rouben Mooroongapillay, avait présenté une motion afin de rayer la charge provisoire sur son client lors d’une précédente séance en septembre. Le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) était représenté par Me Noël Thomasoo, qui n’était toutefois pas présent ce matin et la décision du ministère public sur la motion n’a pas été communiquée. La police a cependant fait savoir qu’elle n’objectera pas à la remise en liberté conditionnelle du récidiviste notoire.
Le tribunal de Rose-Hill a alors accédé à la requête de la défense. La Senior District Magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing a fixé la caution de Marcelin Humbert à Rs 25 000 et la reconnaissance de dettes à Rs 50 000. Il devra se présenter au poste de police le plus proche de son domicile deux fois par jour. Un curfew order a été émis contre lui. Son couvre-feu sera de 18 h à 6 h tous les jours.
Selon les allégations de Manand Fakoo, Marcelin Humbert l’aurait menacé de mort dans l’enceinte de la cour de Rose-Hill en juin 2012. Le prévenu lui aurait dit que « to pa pou sap vivan ar mwa » et que « to merit la mor ». Fakoo a alors porté plainte au poste de Rose-Hill. Les deux hommes sont en froid depuis un incident à l’ancien casino Ti-Vegas à Quatre-Bornes. Des bouncers, dont Humbert, auraient agressé Manand Fakoo.
La liste de délits attribués à Marcelin Humbert est longue. Cet habitué des services de police a été interpellé plus d’une dizaine de fois pour divers délits, notamment pour vol, pour avoir tabassé des gens dont un policier et pour possession de drogue. Il a été arrêté en 2006 par la Major Crime Investigation Team (MCIT), qui était alors dirigée par le défunt surintendant de police Prem Raddhoa, pour la séquestration de Johnny Antoinette à La Chaumière avec les frères Bhoyroo. Johnny Antoinette a impliqué Marcelin Humbert comme étant un de ses agresseurs mais la cour a statué que le déclarant n’était pas crédible. La dernière condamnation de Humbert remonte à 2009 pour sodomie sur une mineure de moins de 16 ans.
Pour sa part, Manand Fakoo a également eu des démêlés avec la police dans le passé. Il avait été arrêté pour une agression au sabre dans un meeting de Dinesh Ramjuttun mais un psychiatre avait déclaré qu’il n’avait plus toute sa tête.