Le procès intenté par le ministère public à quatre hommes accusés de vol d’armes à SOS Guard Ltd a pris fin hier. La magistrate Kesnaytee Bissoonauth, siégeant en cour criminelle intermédiaire, rendra son jugement le 7 septembre.
Le délit allégué a été commis le 8 novembre 2010. Selon l’enquête, Lorenzo Rockwell Louis, Max Dominique Rudy Noël, Jean François Stéphane Tossé et Joseph Jean Daniel Marie auraient ligoté le veilleur de nuit de SOS Guard Ltd, un homme de 76 ans, avant de se rendre dans le bureau où sont gardées les armes. Ils ont fait main basse sur une quinzaine d’armes à feu et environ 250 balles.
Rudy Noël, Lorenzo Louis et Jean Daniel Marie ont plaidé coupables à l’appel du procès. Recherchant la clémence de la cour, le premier nommé a déclaré avoir commis une erreur. Il a promis de ne rien faire à l’avenir qui puisse l’amener à comparaître une nouvelle fois dans le box des accusés.
Jean François Tossé, qui a plaidé non coupable, était pour sa part défendu par Me Ashley Hurhangee. « Ceux qui l’ont incriminé ne sont pas crédibles », a soutenu l’avocat lors d’une brève plaidoirie.