Les travaux de construction de la nouvelle cour suprême à la rue Edith Cavell à Port-Louis, confi és à la National Buildings Construction Corporation (NBCC) de l’Inde, sont déjà à des stades bien avancés. Erigé sur le site qui jadis accueillait les élèves de l’illustre collège Royal de Port-Louis, le bâtiment à caractère moderne, abritera toutes les divisions de la Cour suprême. Il viendra de fait répondre à un manque d’espace que décriait les dix-neuf juges qui se devront patienter jusqu’à décembre 2019 pour occuper les 24 salles d’audience prévues au lieu de 11 actuellement.

Les tentatives en juin 2017 de la Port-Louis Development Initiative (PLDI) et de l’ONG, SOS Patrimoine en péril d’obvier à la démolition du bâtiment colonial appartenant au ministère de l’Education se sont avérées vaines. Le ministre des Arts et de la Culture Pradeep Roopun estimant la restauration de ce bâtiment vieux de plus de 250 ans trop onéreuse. Assortis en revanche d’une enveloppe de 35 millions de dollars, soit plus d’un milliard de roupies offert par le gouvernement Indien, un calendrier pour l’exécution des travaux de la nouvelle cour suprême, dont la construction avait été annoncée dans le programme gouvernemental, est alors approuvé.

L’édifice bâti sur une surface de 25,000 m², sera doté de trois Cours d’Assises, quatre cours commerciales, une cour pour les affaires formelles et une cour pour les affaires familiales, Landscope Mauritius agissant au préalable comme facilitateur pour déterminer les besoins du judiciaire en termes d’infrastructures.

A pied d’oeuvre depuis décembre, l’entrepreneur, NBCC Ltd a en son sein 300 ouvriers pour finir le projet dans les deadlines qui ont été fixées pour décembre. « Nous serons dans les temps », assure un consultant de la firme indienne qui ajoute que 8 des 14 étages du gratte-ciel mesurant 47,5 mètres du sol ont déjà été complétés ce qui équivaut à 60 %. La protection de tous les points d’accès au local qui fera l’objet d’un système de sécurité dernier cri a été prise en compte. Le nouveau bâtiment sera aussi accessible aux handicapés.