Le magistrat Raj Seebaluck, siégeant en Cour intermédiaire, a condamné François Gangasaep, un maçon, à payer une somme de Rs 208 700 plus les intérêts à Jason Ah-Soon pour avoir suspendu la construction de la maison de ce dernier alors qu’il était sous contrat. Jason Ah-Soon avait réclamé au maçon la somme de Rs 478 700 pour arrêt des travaux, causant ainsi un préjudice à sa famille et à lui.
Le propriétaire a déclaré en cour qu’il connaissait le maçon et que tous deux ont évalué contractuellement le coût des travaux de construction de sa maison à Rs 640 000, somme que le plaignant a remis par avance à François Gangasaep. Cependant, peu de temps après, ce dernier a déserté le chantier. Jason Ah-Soon aurait à maintes reprises demandé à François Gangasaep de respecter les engagements de leur accord, mais en vain. Le plaignant a alors eu recours à un autre maçon en vue de terminer la construction de sa maison. Il lui a remis Rs 96 000 et a déboursé Rs 82 700 pour les matériaux. Jason Ah-Soon a dû venir habiter sa maison même partiellement finie, considérant cela comme une insulte pour sa famille.
Dans son jugement, le magistrat Raj Seebaluck a ordonné au maçon de payer au plaignant une somme de Rs 208 700 plus les intérêts courant à partir de la date de l’enregistrement de la plainte.