Mahmad Noorani Paquet, 47 ans, a comparu hier devant la cour de district de Port-Louis Sud, où une charge provisoire de vol avec effraction sous le code criminel a été logée contre lui. Il a été reconduit en cellule après l’objection de la police à sa mise en liberté conditionnelle. Cet habitant de Vallée-Pitot, marchand ambulant de son état, devra se représenter devant cette même instance vendredi prochain. Avec un certain Imteeaz, le suspect aurait brisé une vitre pour entrer dans une maison à Frère Félix de Valois Street, à Port-Louis. Les deux suspects auraient ensuite fait main basse sur des bijoux, de l’argent ainsi qu’un téléphone portable. La valeur du préjudice est estimée à environ Rs 300 000.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Drogue: Liberté provisoire pour un “dealer” présumé
Clement Stelio Bisral, provisoirement accusé de « possession of heroin for the purpose of distribution » sous les articles 30 (1) (f) (i), 45 (1) et 47 (5) (a) de la Dangerous Drugs Act, a obtenu hier la liberté conditionnelle. La police y avait objecté mais la Senior District Magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing, de la Bail and Remand Court, lui a accordée celle-ci hier, contre le versement de deux cautions de Rs 25 000 chacune. Cet habitant de Baie-du-Tombeau devra également signer une reconnaissance de dettes de Rs 75 000.
Les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) ont arrêté le suspect avec de l’héroïne, dont la valeur marchande est estimée à Rs 6 000. Le demandeur, qui a nié l’accusation portée contre lui, s’est engagé à respecter toutes les conditions que la cour lui imposeraient.
Le Commissaire de Police, représenté par le sergent de police Fowdar, a signifié son objection sur deux points : selon la police, Clement Stelio Bisral pourrait commettre un autre délit s’il est relâché provisoirement, et il pourrait ne pas se présenter en cour. Mais la magistrate a estimé que le risque de voir le suspect prendre la fuite est négligeable, notamment du fait que le demandeur est marié et père de famille, mais aussi qu’il a un domicile fixe et est bien entouré par sa famille. La Bail and Remand Court a statué que le droit du requérant à la liberté l’emporte sur les objections soulevées par la police.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Vol: Condamné avec sursis
pour utilisation de carte bancaire

Un habitant de Camp-de-Masque, âgé d’une vingtaine d’années, s’est présenté devant le magistrat Vijay Appadoo, siégeant en cour intermédiaire, pour larceny. Défendu par Me Mohammud Zahid Nazurally, le prévenu devra faire preuve de bonne conduite pour une période de deux ans, sous peine d’être condamné à une peine d’emprisonnement ferme. Il devra toutefois payer une surety de Rs 3 000. Le jeune homme aurait à deux reprises effectué des retraits – pour un montant total de Rs 3 500 – à travers un ATM sur le compte d’un de ses amis dont il avait volé la carte bancaire.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Cannabis destiné à la distribution:  Rs 100 000 de caution
pour un habitant de Phoenix

Hemansingh Rai Ramnihor, provisoirement accusé de possession de cannabis destiné à la distribution sous les articles 30 (1) (f) (i) et 47 (5) (a) de la Dangerous Drugs Act, a obtenu la mise en liberté contre une caution de Rs 100 000. La police avait résisté à sa demande de mise en liberté conditionnelle mais la Senior Magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing a décidé de lui imposer une forte caution pour le décourager de récidiver. La Bail and Remand Court lui a accordé la liberté conditionnelle contre une caution de Rs 100 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 200 000. Selon l’accusation provisoire, l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) a appréhendé cet habitant de Phoenix avec du cannabis d’une valeur de Rs 105 600. Hemansingh Rai Ramnihora, qui a reconnu les faits, a un casier judiciaire vierge.