Une cérémonie de remise de certificats à 25 détenus et une dizaine de cadres de la prison de Beau-Bassin, qui ont suivi un cours en Internet and Computing Core Certification (IC3) en 2010, est prévue aujourd’hui à la prison de Beau-Bassin. Cette activité se déroulera en présence de Jean Bruneau, Commissaire des prisons, et de Suraj Ramgoolam, président du National Computer Board. Une salle informatique sera inaugurée à la Prisons Training School à cette occasion.
Cette formation destinée aux cadres et détenus de la prison fait suite à un protocole d’accord signé en juin 2010 entre les Services des prisons et le National Computer Board (NCB) pour que des cours en informatique soient offerts à la prison. La Database Administrator de la prison et huit cadres ont ensuite été formés par le NCB pour agir comme formateurs facilitateurs en IC3. Trois d’entre eux ont réussi l’examen en ligne organisé à l’Université de Maurice et ont été certifiés comme formateurs. Au total 25 détenus et 36 cadres de la prison ont bénéficié d’une formation en informatique par ces formateurs. Cette initiative s’étendra prochainement aux autres détenus et membres du personnel de la prison.
Le projet, qui s’insère dans le cadre de la réinsertion et de la réhabilitation des détenus, vise l’intégration socio-économique des prisonniers à travers une formation professionnelle qui permet d’accroître leur compétitivité sur le marché du travail. Une formation qualifiante est un élément nécessaire pour l’intégration socioprofessionnelle des prisonniers une fois qu’ils sortent de prison et qui leur permettra d’être plus autonomes.
Ce cours, développé aux États-Unis, est le premier programme de certification standardisé qui est globalement accepté en ce qui concerne les aptitudes de base en informatique. Grâce à ce standard indépendant, l’IC3 permet d’obtenir une évaluation fiable et universelle des connaissances informatiques de base. À travers le certificat IC3, l’apprenant est mieux équipé pour faire face au monde du travail qui exige de plus en plus une bonne maîtrise de l’outil informatique.
Le certificat IC3, qui est le jalon de départ dans la feuille de route de l’éducation informatique, est également le tremplin pour une certification plus poussée. Il permet ainsi de répondre aux objectifs du gouvernement de rehausser le nombre de personnes équipées d’aptitudes spécialisées afin de stimuler l’industrie de l’informatique. À Maurice, le cours IC3, offert à un coût forfaitaire, est ouvert aux personnes de tous les groupes d’âge dans toutes les régions du pays.
Le cours comprend trois modules : informatique de base ; applications telles que word processing, logiciels de présentation et tableurs (spreadsheets) ; et Internet. Un certificat de participation est remis à tous ceux qui complètent au moins 41 des 45 heures du programme. La certification IC3 est aussi disponible à travers des examens en ligne organisés par l’Université de Maurice. À ce jour, 140 000  personnes ont obtenu la certification IC3 à Maurice.