La direction de la Gambling Regulatory Authority (GRA,) sous la présidence de Raouf Gulbul, est en train d’étudier sérieusement l’idée de revoir ou d’agir avec plus de souplesse vis-à-vis du règlement qui interdit toute course avec un minimum de cinq chevaux. Un règlement qui avait forcé le Mauritius Turf Club à annuler la deuxième course de la 24e journée, dotée de The Chili SMS Pack Cup. Une épreuve longue de 1850m annulée après le retrait, pour cause d’incapacité physique de Freezing Point, cheval entraîné par Raj Ramdin, la veille de la course.
Selon le président de la GRA, le Mauritius Turf Club a fait des représentations pour reconsidérer cette décision, prise vers la fin de la saison 2014 sous le prime ministership de Navin Ramgoolam dans le cadre d’une série de mesures qui visaient à assainir les courses mauriciennes face à une flopée de scandales, les uns plus gros que les autres. « Nous sommes effectivement en train de réfléchir sur cette décision prise sous l’ancien régime. La GRA ira dans le sens de la souplesse, mais pas à n’importe quel prix ou quelles conditions », a expliqué à Turf Magazine Raouf Gulbul. Tout laisse croire que la GRA laissera le MTC tenir une course à cinq chevaux à condition que le sixième engagé soit retiré pour des raisons valables et explicables. En attendant l’application de cette nouvelle décision, tout laisse croire que la GRA va dans le bon sens.
Du côté du Mauritius Turf Club, tout porte à croire que si la GRA revoit ce règlement, la satisfaction sera de mise car il ne faut pas oublier que l’annulation d’une course va au détriment du MTC, mais aussi du gouvernement. C’est en juillet de l’année dernière que le MTC avait reçu un ordre émanant de la GRA et il était question que  «no single horse race should have less than six horses participating therein.»