Comme le veut la coutume, le Week-End International des courses fait de la place à l’étape finale du championnat de FEGENTRI. Un championnat qui est réservé aux femmes jockeys, et cette année tout laisse croire que les turfistes mauriciens auront droit à un duel entre Jessica Marcialis- Barbara Guenet pour le titre. Ces deux cavalières qui totalisent respectivement 199 points et 183 pts sont bien placées pour faire la différence devant les autres concurrentes qui sont assez loin derrière.
Elles seront huit au départ de cette épreuve longue de 1500m, Final Leg of FEGENTRI Wold Cup pour les chevaux de 0-25, le dimanche 1er décembre. Dans cette liste c’est bien Jessica Marcialis qui se présente comme la grande favorite pour enlever le titre. D’autant plus qu’elle connaît bien la piste du Champ de Mars pour s’être imposée en 2012, en selle sur Keep Walking, une unité de l’écurie Patrick Merven.
Il faut savoir que Jessica Marcialis, qui sera à sa 4e visite à Maurice vu qu’elle était aussi présente en 2010 et 2011, est parentée à Jaures Marcialis — dont le séjour mauricien n’a pas été sans tâche au Champ de Mars — et totalise déjà 68 vainqueurs à son actif et s’est même placée en 168 occasions.
Vice-championnne l’année dernière, elle vise désormais le titre avec ses 199 points. Rien qu’une 4e place dans la course de dimanche lui permettra de réaliser son rêve.
Sa concurrente la plus directe, Barbara Guenet n’est pas née de la dernière pluie, même si sa carrière n’a débuté qu’en 2006. Elle totalise déjà 29 victoires pour 74 accessits pour 185 montes. La Française peut bien faire la différence, mais pour ce faire elle devra absolument l’emporter dimanche.
Dans cette liste on retrouve aussi l’Autrichienne Manuela Slamanig qui était présente l’année dernière et qui se situe à la 3e place au classement avec 149 pts. Seront aussi présentes, la Suissesse Catherine Burri, qui est une vieille connaissance du Champ de Mars et qui fut championne en 2009 ou encore Sike Brüggemann d’Allemagne qui se classe derrière le trio de tête ou la nouvelle Eilidh Grant des Etats Unis, auteur de 12 victoires seulement. L’Irlande sera représentée par Lisa O’Niel et la Suède par Hillevi Ljunqqvist.