Entouré d’une prestigieuse réputation festivalière méritée (Rouzblézonnver, Once upon a train, Prix du documentaire en France, à Mesnil le Roi, Asia International Short Fiml festival, Tanga, Prix Jeunesses au Festival International Du Film D’Afrique et Des Iles 2008) Wassim Sookia, réalisateur de courts nourris d’images locales, a présenté Home Away au 34e Festival du court métrage de Clermont, en France, du 27 janvier au 4 février 2012. L’occasion de faire découvrir à un public plus large l’interaction entre les fans de foot à Maurice. Cette fièvre du foot insuffle une inspiration nouvelle au champ documentaire et à l’utilisation de la vidéo, élargissant l’angle d’approche du réel de l’ambiance un soir de match sur canapé confortable devant un écran de télévision. Wassim choisit de placer son film dans une catégorie du documentaire qui privilégie non une prise de position sur un sujet mais son éclairage sous différents angles : Home (à la maison) Away (le fan de foot est ailleurs pendant le match). A l’origine, on trouve un simple tournage avec le soutien des amis. Un fan de Manchester, Alex (Mario Isnard) et Kenny (Pascal Radegonde) fan de Liverpool, se retrouvent dans une maison pour apprécier leurs équipes respectives pendant 90 minutes. Mais c’est une anecdote (Alex se retrouve enfermé pendant la première moitié du match dans les toilettes) qui fait se succéder des scènes détachées : deux gars qui viennent installer une chaîne parabolique chez Alex, un fan de Manchester et un jeune passionné de Liverpool, un homme enfermé dans les toilettes écoutant le match à travers la porte. Nous n’en dirons pas plus sur le déroulement de la soirée et la montée de la fièvre du football. Les images qui nous sont montrées créent du lien à travers la rencontre de deux fans de foot. On dit qu’à Maurice, les gens sont souvent passionnés de foot et de politique. Wassim Sookia nous introduit dans un véritable terrain de réflexion sur le rapport des Mauriciens au foot. En creux émerge l’idée de la famille dans un rapport de défense et de vulnérabilité. Alex et Kenny réagissent comme deux enfants face au hasard. Home Away (Donkey shot films, 2011) est un singulier dialogue entre les images. On y retrouve un même thème, le foot, mais l’on touche encore de plus près à une appréhension de l’homme : ce qui peut le diviser et ce qui peux rapprocher. Le film rend compte de ce qui émerge lors du tournage, notamment de l’improvisation de l’acte documentaire. L’originalité de cela est de ne pas cloisonner dans une forme un thème populaire mais de le nourrir d’une charge accidentelle (l’enfermement dans les chiottes). Les film amène les acteurs et les spectateurs, toutes catégories confondues, sur un terrain d’échange.
Quelque 230 films sont projetés dans des programmes spéciaux à Clermont : Cuba, Mouches, Carte blanche à un producteur, Court d’histoire, Regards d’Afrique, Films en région, Décibels… Home Away a été projeté dans la catégorie Regards d’Afrique.
Le film est dédié à Thierry Montocchio, ex-amateur de foot. Il peut être visionné sur le site www.wassimsookia.com jusqu’à mardi 21 février.