Après une trentaine de minutes de réunion avec le Premier ministre et les ministres Soodesh Callychurn, Maneesh Gobin et Renganaden Padayachy, le Kolektif Konversation Solider annonce que le chef du gouvernement restera sur sa position et ne prendra pas en considération les recommandations du front commun, sur les aspects des projets de loi qui sont actuellement discutés au parlement. « Linn dir ki li pou asim so responsabilité », a déclaré Jane Ragoo de la CTSP.

Selon Rashid Imrith, « l’état a été uniquement dicté par l’agenda de Business Mauritius. li enn deseption, gouverman li koupe ek la realite ».

Ashok Subron a de son coté lancé un appel à la population « nou ena 48 h ziska vandredi pou ena enn sanzman. Ou kapav exprim ou desakor, telefonn ou depute ».

Une rencontre entre le Kolektif Konversation Solider et les ministères concernés a eu lieu à 17 heures au bureau du Premier ministre ce mercredi 13 mai comprenant sept représentants de diverses organisations et délégués syndicaux ayant pour objectif de discuter des aspects des nouvelles lois.