La Computer Emergency Response Team (CERT-MU), opérant sous le National Computer Board, met en garde le public contre des arnaques en ligne.

Plusieurs plaintes ont été signalées auprès de cette instance à travers le Mauritian Cybercrime Online Reporting System (MAUCORS) depuis le début du confinement.

Les deux entités, qui sont placées sous l’égide du ministère des TIC, notent que de nombreuses personnes ont été victimes d’escroquerie sur internet après avoir divulgué des informations personnelles.

CERT-MU souligne que ces « scammers » ont trouvé plusieurs astuces pour arnaquer les Mauriciens durant le confinement, comme, à titre d’exemple, les moyens suivants :
1. à travers les applications mobiles Viber et WhatsApp. Les escrocs se font passer pour des représentants de banques, leur demandant leur numéro de compte, la carte de crédit ou le code PIN. Ces personnes peuvent voir le logo de la banque apparaissant sur l’écran de leur mobile lors de la réception de l’appel.
2. les utilisateurs mobiles reçoivent des appels de numéros inconnus ou internationaux, indiquant qu’ils ont gagné à la loterie. Ces derniers sont priés de révéler leurs coordonnées bancaires afin que le montant de la loterie soit transféré sur leur compte.
3. à travers des prestations d’assurance-maladie ou des examens médicaux et réclamant que le paiement soit effectué en premier.
4. en circulant des messages d’appels au secours par SMS, des appels ou des e-mails et se faisant passer pour des agences gouvernementales.
5. des e-mails d’extorsion « Faketortion » ou « Webcam ».
6. de fausses boutiques en ligne / site Web / page Facebook. Lorsque les utilisateurs commandent en ligne, les escrocs réclament un paiement, mais la livraison n’est jamais effectuée.
7. de faux organismes qui réclament de l’aide pour des personnes en détresse à travers des « Coronavirus Charity Scams ».

Le ministre de la Technologie de l’information, de la communication et de l’innovation, Deepak Balgobin, met ainsi en garde ceux qui tentent d’escroquer les internautes surtout durant cette période de confinement. « Je demande au public d’être davantage vigilants. Ne révélez pas vos informations personnelles comme vos numéros de carte de crédit ou vos numéros de compte bancaires à qui que ce soit au téléphone, par email ou par sms. Assurez-vous que les sites internet sur lesquels vous faites vos achats sont sécurisés et fiables et surtout ne partagez pas vos mots de passe », a déclaré Deepak Balgobin.

Le ministre appelle donc les internautes, victimes des « scammers », de le signaler auprès du Mauritian Cybercrime Online Reporting System (MAUCORS) sur le web suivant : http://maucors.govmu.org ainsi qu’à la Cybercrime Unit de la police. Une hotline est également disponible pour toute plainte auprès de CERT-MU, soit au 800-2378.