Compte tenu de la situation actuelle liée à la pandémie de Covid-19, la Cour internationale de Justice (CIJ) a décidé de pro- longer jusqu’au 31 mai 2020 la période durant laquelle elle ne tiendra aucune audience ni séance judiciaire. Les visites sont également annulées jusqu’à la fin du mois de mai. Les mesures adoptées seront revues au fur et à mesure de l’évolution de la situation.

Initialement, face à la pandémie de Covid-19, la CIJ, organe judiciaire principal de l’Organisation des Nations unies, avait adopté une série de mesures pour contribuer à contenir la propagation du virus et protéger la santé et le bien- être de ses juges et fonctionnaires et de leurs familles, tout en assurant la continuité des activités relevant de son mandat. Ces mesures sont conformes aux recommandations de l’Organisation des Nations unies et des autorités du pays hôte, les Pays-Bas.

En application de ces mesures, notamment, la Cour avait décidé dans un premier temps de ne tenir aucune audience ni séance jusqu’au 16 avril au moins. Il a également été décidé de suspendre tout voyage officiel des membres de la cour et des fonctionnaires du Greffe, d’annuler toutes les vi- sites et de mettre en place le télétravail, de manière à réduire au maximum la présence physique du personnel au Palais de la Paix, siège de la Cour.