photo illustration

Jay Boojhawon, porte-parole de la Police Officers’ Solidarity Union (POSU), relate que l’inquiétude se fait sentir parmi les policiers impliqués dans la lutte contre le Covid-19. Il déplore que nombre d’entre eux travaillent « sans protection »

Dans la foulée, il dément les propos du DCP Jhugroo, qui avait affirmé que des équipements de protection étaient offerts aux membres de la force policière. 

Déployés à travers l’île, notamment pour faire respecter les règles de confinement liées à la pandémie de Covid-19, des policiers « ne portent pas de masques de protection ni de gants », argue le syndicaliste. « Bann seki ena boukou inn bizin aste ou fabrike. Zot bizin proteksion pou kapav protez zot ek zot fami ». 

Le syndicaliste fait ressortir que chaque sortie est accompagnée d’appréhension.

De plus, Jay Boojhawon réclame que « les chiffres officiels soient communiqués dans le plus bref délai » en ce qu’il s’agit du nombre de personnels de la force policière testés positifs, en quarantaine ou encore isolés chez eux.

« Je demande des dépistages complets sur tous les policiers à tous les niveaux, et pas juste la prise de température ».

A savoir que, pour les besoins du confinement, les Police Headquarters ont mis sur pied un Covid-19 Tactical Command Centre (CCTC), qui opère sur une base 24/7.