Ils sont à risque et un troisième shift viendrait davantage les exposer au Covid-19.

Des employés du port ont manifesté leur grogne ce lundi après-midi dans l’enceinte du port.

Selon les indications obtenues, ces derniers ne souhaitent pas que le troisième shift de 23h à 7h du matin leur soit imposé.

Les employés craignent une reprise complète des activités portuaires pendant cette période de pandémie.