Photo illustration

Le don fait partie d’une cargaison de 13 tonnes de médicaments offertes à Maurice par le gouvernement indien.

L’Inde a offert à Maurice un demi-million de comprimés d’hydroxychloroquine  (voir Le Mauricien de lundi dernier) dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19. Cette cargaison est arrivée au pays hier à bord d’un vol cargo spécial d’Air India en provenance de Delhi.

La cargaison a été réceptionnée par la vice-première ministre et ministre de l’Éducation Leela Devi Dookun-Luchoomun. Un communiqué officiel de la Haute commission indienne à Maurice note que ce don constitue un geste spécial bien qu’une restriction à l’exportation continue à être appliquée par l’Inde en raison du contexte de la pandémie de COVID-19.
Maurice est l’un des premiers pays à recevoir une cargaison de ce médicament après qu’une dérogation spéciale a été accordée pour quelques pays. « Cela démontre les liens uniques entre nos deux pays », souligne la Haute commission.

Cette cargaison hydroxychloroquine fait partie des 13 tonnes de médicaments essentiels envoyées à Maurice. Il s’agit du premier lot de médicaments essentiels de ce type et un deuxième lot suivra dans les semaines à venir.

« L’Inde est un fier partenaire de Maurice et reste déterminée à contribuer à la santé publique et au bien-être de tous les habitants de Maurice », ajoute la haute commission qui rappelle que l’hôpital ENT de Vacoas a été inauguré conjointement, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et son homologue indien,  Narendra Modi en octobre 2019.

« L’Inde continuera de travailler en étroite collaboration avec Maurice en ces temps difficiles », ajoute la haute commission indienne.
Par ailleurs, Maurice recevra une cargaison de médicaments en provenance d’Amsterdam, avec la cargaison débarquée à l’île de la Réunion par un avion cargo d’Air France. Selon nos renseignements, le Dornier devra récupérer les produits à l’île de la Réunion.