En vue d’assurer le financement du COVID-19 Plan de Soutien à l’économie du ministre Padayachy, dont le montant devra être supérieur au War Chest de Rs 18 milliards, estimé initialement, le gouvernement a sollicité l’aide d’urgence du Fonds monétaire international (FMI). Les indications officielles sont que cette institution financière internationale a pris la décision de débourser une enveloppe d’urgence de 96 millions de dollars, soit environ Rs 4 milliards, représentant 50% du quota de Maurice, suite à la demande formulée par le ministère des Finances en fin de semaine dernière.

Confirmant ce déboursement, le FMI fait comprendre au ministère des Finances que pour les besoins de l’utilisation de cette assistance, Maurice n’aura pas à présenter de Fully-Fledged Fund Programme pour justifier les dépenses en raison des urgences causées par la pandémie du coronavirus. D’ailleurs, ces fonds sont mis à la disposition de Maurice sous le Rapid Financing Instrument du FMI.

D’autre part, vu la conjoncture économique, avec l’impact sur la croissance allant d’un à six pour cent avec un risque non-négligeable de récession, soit une décroissance d’au moins 3 %, Maurice a demandé une exemption aux engagements en vue de réduire la dette publique sous la barre de 60% à partir de juin 2021. Il ne fait aucun doute que pour traverser la passe extrêmement difficile du COVID-19, l’économie, donc les finances publiques, devra s’appuyer sur un endettement hors du commun.