Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) parle désormais de pandémie en ce qui concerne le COVID-19, le diocèse de Port-Louis a jugé opportun de renforcer ses mesures de prévention.
  1. Les messes et les toutes réunions de prière publiques sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.
  2. Les 40 Heures et chemins de croix à l’Eglise sont annulés.
  3. Les baptêmes ne seront pas célébrés.
  4. Les églises restent fermées exceptées pour les mariages et funérailles.
  5. Les mariages et obsèques ne seront célébrés qu’en présence d’un maximum de 20 personnes. Ces personnes doivent se tenir, dans l’église, à une distance d’un mètre les unes des autres. Les micros, vecteurs de virus, ne doivent pas être utilisés.
  6. La communion aux malades et le sacrement des malades à domicile sont annulés.
  7. La communion aux malades et le sacrement des malades à l’hôpital sont aussi suspendus. Cependant, un moment de prière auprès du malade est possible à l’hôpital à condition que le prêtre obtienne les mêmes mesures de protection que le personnel soignant.
  8. Les cours à l’Institut Cardinal Jean Margéot (ICJM) ou dans les salles d’œuvres, les retraites en groupe, résidentielles ou non, les séances de catéchèse ou de formation, les réunions de mouvements ou de services, sont suspendus.

Le cardinal exhorte les Mauriciens à être solidaires. « Au moment où, à Maurice, nous sommes inquiets et vulnérables devant l’avancée rapide de la pandémie, restons solidaires les uns des autres et prions pour les autorités du pays qui ont des décisions importantes à prendre. Implorons la Vierge Marie qui veille sur ses enfants et demandons-lui de nous rendre responsables dans toutes les décisions que nous aurons à prendre, chacun à son niveau », dit-il.