En ces temps de pandémie, le Covid-19 produit aussi des dommages collatéraux : anxiété, stress, voire dépression. Oui, nous sommes nombreux à « souffrir » de ces jours « enfermés » à la maison. Bouffées d’angoisse à la lecture d’un article sur les réseaux sociaux ou en écoutant le communiqué ffiiel des autorités sur la situation à Maurice, sensation d’étouffement à l’idée d’être principalement enfermé chez soi, frustration de ne pas avoir assez de denrées de base à la maison, impression d’être débordé à l’idée d’occuper ses enfants Des émotions presque inédites nous submergent. C’est indéniable et de nombreuses études l’ont prouvé : l’isolement a des effets délétères sur notre psychisme et sur notre moral. Qu’il s’agisse d’une consommation accrue des actualités ou d’une anticipation des conséquences économiques et sanitaires, c’est un arrêt sur toutes les activités habituelles qui ponctue le quotidien, ce changement brutal nécessite une adaptation qui n’est pas simple pour tout le monde. Et certains peuvent vite tout voir en noir. Même les plus optimistes voient soudainement leur éternel optimisme ébranlé. Comment garder le moral et ne pas céder à la déprime en période de confinement ? Comment lutter contre les angoisses et les sensations d’étouffement qui sont désormais notre quotidien ? Pourquoi ne pas oser le meilleur des remèdes : le rire. D’ailleurs, depuis le début du confinement, nous sommes bombardés de vidéos, photos, dessins, messages parodiques sur les réseaux sociaux. Des moments de franche rigolade que nous renvoyons nous-mêmes à vitesse grand V à nos proches via Facebook, Messenger, WhatsApp Parce qu’il vaut mieux en rire, pour garder un peu de légèreté dans un quotidien oppressant. Bon pour le corps, pour l’esprit, le rire permet d’oxygéner l’organisme, de réduire les tensions musculaires, de masser les côtes en plus de faire travailler le diaphragme. Cela favorise, entre autres, l’élimination des résidus présents dans les poumons et augmente la capacité respiratoire. Il semble que le fait de rire – que ce soit drôle ou non – pourrait contribuer à soigner toutes sortes de problèmes. D’après les professionnels de santé, rire 10 minutes par jour permettrait de se maintenir en bonne santé. Et la liste des bienfaits pour la santé est longue.

Le rire permet d’évacuer le stress

Quand on rit, notre corps sécrète des endorphines, des hormones qui réduisent la production de l’adrénaline générée par le stress. Entre autres, rire nous permet de détendre nos muscles et d’oxygéner notre cerveau, nous aidant à mieux nous relaxer !

Le rire réduit la tension artérielle

En améliorant la circulation sanguine et l’oxygénation du cœur, le rire réduit les risques de caillots et diminue la tension artérielle au bout de quelques minutes. Si vous souffrez d’hypertension, vous avez une raison supplémentaire pour vous accorder un fou rire quotidien.

Le rire renforce le système immunitaire

Certains chercheurs avancent même que le rire agirait sur notre système immunitaire : quand on rit, les anticorps augmentent dans notre salive et l’on serait donc moins vulnérable aux infections, telles que les rhumes et les allergies. Le rire augmente le taux d’anticorps présents dans notre organisme, en particulier au niveau du nez et des voies respiratoires. Ce renforcement général permet de mieux résister aux migraines, aux dépressions et aux insomnies. Un bon sens de l’humour permettrait également d’améliorer votre système cardio-vasculaire et prévenir les risques de maladies. Le fait de rire fait contracter et décontracter vos muscles, à la manière d’un exercice physique. En effet, il n’est pas rare de se sentir essoufflé après un bon fou rire ! En adoptant une alimentation équilibrée et en pratiquant du un exercice physique, même en étant confiné à la maison, vous mettez toutes les chances de votre côté pour être en pleine forme.

Le rire réduit la douleur

Depuis quelques années maintenant, les bienfaits du rire sont utilisés dans certains hôpitaux pour améliorer les conditions de vie des patients. Le rire permet aux patients de se détacher de leur quotidien et de laisser de côté leur maladie. Le fait de rire va également favoriser la libération d’endorphines, une substance chimique produite par notre organisme qui agit comme un véritable antidouleur. Un rire franc de 15 minutes permettrait ainsi de diminuer la douleur de 10 %.

Le rire augmente la confiance en soi

Cela peut paraître une évidence, mais le fait de rire aide à positiver. S’accorder une pause-détente en riant vous donne confiance en vous et à vous lier avec votre entourage. Et, d’après les experts, l’auto-ironie nous permettrait de mieux accepter nos erreurs.

Le rire élargit l’esprit

L’humour nous rapproche les uns des autres et nous permet de voir la situation dans son ensemble. Selon les chercheurs, la joie et l’humour nous permettent d’échapper à l’étroitesse d’esprit pour adopter un point de vue plus large. Le rire abolit les partis pris et renforce les relations au travail, à la maison ou à l’école.

Une forme de respiration

Se marrer quelques minutes permet aussi de réoxygéner son organisme. Généralement dans la vie courante, on échange un demi-litre d’air. Lorsqu’on rit, c’est 2, 5 litres d’air, expliquent les spécialistes. Cela permet de vider l’air de réserve stocké au milieu des poumons. Par ailleurs, le rire correspond à une forme particulière de respiration : une inspiration brève, une pause respiratoire suivie d’une expiration longue et saccadée, le fameux « ah, ah, ah ! ». On se rapproche de la respiration du yoga. C’est aussi bon pour le sommeil. Cela permet de purger de l’organisme des hormones d’éveil comme l’adrénaline. Et à ce moment-là, la relaxation peut se faire.

Et rire, ça s’apprend !

Difficile de se forcer à rire ou de le provoquer quand bon vous semble Pourtant, ce sujet est de plus en plus pris à cœur dans notre société et de nouvelles techniques, appelées « psychologie positive » ont fait leur apparition, telles que la rigologie ou le yoga du rire. Ces disciplines visent à développer notre joie de vivre en renforçant le rapport à l’autre et à soi.

Depuis quelques jours, déjà, les réseaux sociaux sont postées des petites vidéos en tout genre pour juste décrocher un rictus, un petit sourire, ou mieux un éclat de rire dans lequel on va relâcher toute la pression encaissée. Car oui, c’est évident, sur la durée on ne peut pas rester trop sérieux. Pour tenir, il faut aussi relâcher la tension. Alors, osons rire !