L'Eglise St Paul

Avec le confinement à domicile pour enrayer la propagation du coronavirus, le diocèse de Port-Louis a annoncé deux nouvelles mesures, à savoir l’interdiction des mariages et des funérailles à l’église.

Le cardinal Maurice Piat a de fait invité les prêtres à tenir un registre des fidèles décédés et dont on n’aura pu organiser les funérailles, et ce en vue de l’organisation ultérieure de messes pour les défunts, une fois l’épidémie passée. Pour les paroisses ayant un cimetière sous leur responsabilité, il a été décidé que : 1) un service essentiel sera assuré par les employés du cimetière et ; 2) seules 20 personnes parmi les proches du défunt y seront admises. Les prêtres des paroisses transmettront par e-mail aux familles intéressées les prières du rituel pouvant être dites par la famille, au nom de l’Église, à la demeure du défunt et au cimetière.

Le cardinal a aussi communiqué aux prêtres la proposition d’un temps de prière, qui peut être animé par la famille autour d’un des leurs, malade ou en danger de mort. En conclusion à ces mesures drastiques, le cardinal Piat a adressé un mot d’encouragement à ses prêtres. « Notre carême a été transformé en temps de confinement. Vivons-le dans la foi et dans la paix, et en restant humblement au service des fidèles qui nous sont confiés. Je fais confiance à votre disponibilité et à votre créativité pour assurer ce service », dit-il.