« Vendredi dernier a été un jour très triste pour le pays et le parlement. Le gouvernement a imposé l’interdiction de quitter son domicile. Cela pèse lourd sur la liberté de la population et sa santé mentale », a déploré Paul Bérenger, leader du MMM, à travers une vidéo publiée sur Facebook ce lundi 18 mai.

Il a indiqué qu’à Maurice il n’y a pas de nouveau cas de Covid-19 depuis le 27 avril, mais malgré cela, le gouvernement a refusé de lever le confinement ou encore d’en revoir les conditions.

Par ailleurs, il se dit attrister du refus du gouvernement d’apporter des modifications aux amendements au Bank of Mauritius Act, au Public Debt Management Act et au Workers’ Rights Act. Qu’il qualifie au passage « d’amendements très dangereux et injustes ».

Paul Bérenger a rappelé que le Premier ministre n’a toujours pas précisé si tous les amendements au Worker’s Right Act seront temporaires, « ek kan sa tanporer-la pou pran fin ».

Paul Bérenger a déploré également la prise de position du gouvernement, qui a refusé les amendements au Quarantine Act pour prévenir des abus de gardiens de prison et policiers envers les prisonniers et citoyens.

Konsekans konfinnman, lor sekter informel ek ousi lor lasante mantal ek fizik dimounn, pez bien lour. Mo fer enn reket a seki gouvernman ekout bann propozision pou amelior kondision konfinnman.

Posted by Paul Raymond Berenger on Sunday, May 17, 2020