Port-Mathurin et par extension Rodrigues affichent leurs couleurs en ce week-end pascal d’autant plus que le couvre-feu, imposé pour combattre la propagation du COVID-19, ne sera pas prolongé au-delà de jeudi prochain dans l’île. Sauf que pour l’instant, les autorités de l’Assemblée Régionale de Rodrigues demeurent suspendues aux résultats du test de dépistage d’une patiente admise à l’hôpital de Crève-Coeur à la mi-semaine.

Le Dornier, qui avait rallié Plaine Corail Regional Airport, hier, transportant  3 600 doses de vaccin anti-grippe, est rentré à Maurice avec les prelèvements de cette patiente pour des analyses au laboratoire de virologie. La patiente, qui était rentrée d’Australie le 12 mars, est toujours hospitalisée à Rodrigues. Sur ce même vol retour, le Dornier a transporté un enfant, qui avait été grièvement blessé à la tête.

Toutefois, depuis ce samedi matin, le chef-lieu de Rodrigues, avec la réouverture du marché et des commerces, a regagné ses lustres surtout en ce week-end pascal. Et ce, depuis 4 heures ce matin. Les Rodriguais s’approvisionnent en légumes et en victuailles après ces 22 derniers jours passés en confinement.

Les étals de bouchers au marché sont pris d’assaut par les clients, qui des fois ne respectent pas des gestes barrières comme le Social Distancing. Mais les policiers déployés dans des points stratégiques s’assurent que ce minimum de précautions sanitaires soit respecté pour le bien-être de la population.

D’autre part, le Black Rhino a accosté Port-Mathurin vendredi pour assurer le réapprovisionnement de l’île en denrées alimentaires, avec 98 conteneurs dans ses cales. Les opérations se font sous de strictes conditions sanitaires agréées par les autorités. Parmi les conteneurs, l’on retrouve 11 conteneurs de riz, 3 conteneurs de farine, 1 conteneur de sucre, 10 conteneurs pour le gaz ménager, 10 conteneurs d’aliments pour animaux, 11 réservoirs pour l’essence et le diesel, et 22 conteneurs pour les General Cargo Foodstuffs et 4 conteneurs réfrigérés notamment pour la viande , les fruits et d’autres produits.

La livraison de ces marchandises ne sera effectuée que dans trois jours, soit mardi, au terme des dispositions arrêtées.

Néanmoins, après ces sorties pour se réapprovisionner, les Rodriguais devront rentrer chez eux car aucune sortie, comme des soirées en discothèques ou au restaurant, n’est autorisée. C’est ce qu’indique le constable Legentil, responsable de la cellule de communications de la police à Rodrigues.