PADMA UTCHANAH
Présidente du Ralliement Citoyen pour la Patrie

Mes chers compatriotes,

L’ennemi silencieux et invisible, le Covid-19, est là et il s’est multiplié sur notre territoire d’autant qu’un premier patient, le patient zéro, a pu se retrouver au sein de la population tout en étant un porteur pathogène depuis le 7 mars 2020.
De toute vraisemblance aussi, nous n’avons pas, à Maurice, les moyens matériels et médicaux pour pouvoir prendre en charge un nombre très important de personnes infectées : médicaments efficaces, lits, respirateurs artificiels, personnels médicaux, ambulances, masques…
Alors, quelle stratégie définir et adopter par rapport à notre système sanitaire et de santé ? C’est le sens de ma contribution.
D’abord, j’exhorte le Gouvernement à faire appel, de quelque manière que ce soit, aux médecins mauriciens exerçant dans des pays qui font face à la pandémie du nouveau coronavirus, notamment en Europe et au Royaume-Uni. Le retour de leur expérience nous sera particulièrement utile pour affronter cette épidémie très contagieuse.
En tout état de cause, il me paraît important de redéployer, dans l’urgence notre service de santé : les opérations chirurgicales non urgentes doivent être reportées de manière à libérer des lits/salles de réveil, personnel et matériels médicaux.
Nous devons développer des « gestes barrières » afin d’empêcher la propagation de la maladie. Concrètement, un certain nombre de mesures s’impose :

• Nous devons installer, de manière naturelle, une distanciation physique entre nous-mêmes. Nous ne devons nous rapprocher, autant que possible, à moins d’un mètre ou deux d’une personne. Il doit en être ainsi lorsqu’on est dans une file d’attente, les transports (autant que possible), les magasins etc.
• Nous devons nous laver les mains régulièrement, soit pratiquement toutes les heures avec du savon et de l’eau ou utiliser une solution hydroalcoolique (hand sanitizer). Il y a lieu d’éviter d’avoir les mains souillées. Ce geste est à renouveler avant de sortir chez soi et régulièrement. Nous ne pouvons manger ou nous toucher le visage avant d’avoir désinfecté les mains.
• Il y a lieu pour nous de se saluer sans se serrer les mains ou de se faire la bise.
• Toussez ou éternuez dans le pli de votre coude. Utilisez les mouchoirs à usage unique et veillez à bien vous laver les mains ensuite.
• À défaut d’avoir un masque, couvrez-vous le nez et la bouche avec un foulard ou une écharpe. Ces protections sont à laver tous les jours.
• Manger en plein air ou consommer des cuisines de rues (street food) est à proscrire.
• Évitez de fréquenter les lieux de culte, les rassemblements associatifs, ou tout autre rassemblement ou attroupement. Se retrouver en groupe ou entre amis est à bannir.
• Ce sera un déchirement, mais il va nous falloir éviter de rendre visite à nos aîné(e)s et autres personnes particulièrement à risque, souffrant d’une maladie chronique, dans le but de les protéger au maximum car ils/elles sont les plus vulnérables face à cette épidémie.
• Dans les maisons de retraite, centres pour personnes handicapées, orphelinats, centres pour jeunes délinquants, des foyers, dispensaires, etc.… l’hygiène doit être stricte et respectée par tous.
• Chacun d’entre nous devra au plus vite prendre des mesures pour renforcer son système immunitaire. L’idée est, si par malchance, l’on est atteint par le virus, qu’il soit alors le plus bénin possible pour nous. Les remèdes de grand-mère ne sont pas à négliger : citron vert, miel, gingembre, thym, girofle, etc.

Malgré l’annonce tombée comme un véritable coup de massue, malgré la peur, malgré les incertitudes, j’appelle à nos concitoyens de ne pas céder à la panique ou à la psychose; faisons preuve de bon sens. Il faut garder son calme en toute circonstance. Il est incontestablement vrai que, pour agir dans de bonnes conditions, il faut prendre du recul et rester serein afin de protéger au mieux votre santé et celle de vos familles. Suivez scrupuleusement les mesures barrières émises ci-dessus. Respectez correctement les consignes données par le gouvernement. Mettez toutes les chances de votre côté pour ne pas tomber malade en appliquant le protocole sanitaire conseillé par les autorités concernées.
Pour le reste, dans un souci d’unité nationale, nous faisons confiance au Gouvernement pour prendre des mesures fortes et efficaces de gestion des activités. Cela passe aussi par la consultation de toutes les forces politiques du pays.