Un caporal de police a déposé une plainte ce jeudi 16 avril affirmant qu’il n’obtient pas les équipements de protection adéquats – tels que des visières, des gants et des masques médicaux – conformes aux normes requises en cette période de crise sanitaire. Il soutient courir le risque d’être infecté, et ainsi mettre sa famille et ses collègues en danger.

Dans sa déposition logée au poste de police de La Tour Koenig, le caporal estime qu’il est « soumis à un traitement inhumain » malgré le fait que, en tant que policier en service, il applique les lois concernant le  »Prevention and mitigation of infectious disease (Coronavirus) regulation 2020 and curfew order under regulation 14(I) of the aforesaid regulations ».

Selon le caporal, ce manque d’équipements constitue une violation de l’article 7 de la Police Act, qui stipule que chaque policier doit recevoir les armes, les munitions et autres équipements nécessaires à l’exercice de ses fonctions.