Photos reprises des réseaux sociaux: des mauriciens fabriquent gratuitement des masques protecteurs pour leurs concitoyens en cette période de pénurie

“Lapli, soley, siklonn”, les Mauriciens sont toujours prêts à tendre la main. Depuis quelques jours, des citoyens lambda proposent leur aide bénévolement aux plus démunis. Et ce, malgré le Confinement Order mis en place depuis maintenant deux jours. Des héros anonymes qui tentent d’aider du mieux qu’ils peuvent.

Des actions citoyennes qui mettent du baume au coeur. Sur les réseaux sociaux, de nombreux citoyens et travailleurs sociaux se portent volontaires pour venir en aide aux plus démunis. Nitin Jeeha fait partie de ceux-là. Lui et un groupe d’habitants du Sud, de Saint-Hubert, Saint Hilaire et Riche-en-Eau. “Nous avons mis une douzaine de transports à disposition des habitants, bien sûr tout en respectant les mesures annoncées par l’État”, nous dit-il. Ainsi, infirmiers, médecins et bénévoles de la localité aident à véhiculer les personnes âgées ou les femmes enceintes vers l’hôpital. “Il y a beaucoup de personnes âgées et elles n’ont pas les moyens de se déplacer en cas d’urgence. Par ailleurs, nous avons de gros problèmes de transport”, précise-t-il. Un risque qu’ils ont décidé de prendre pour venir en aide aux personnes dans le besoin. “Nous passons par des moments difficiles et nous devons tous nous serrer les coudes.”

“Depuis l’annonce des premiers cas de coronavirus à Maurice, c’est la panique. Nombreux sont ceux qui ont peur d’avoir attrapé le virus et qui se ruent vers les centres hospitaliers. Sauf que le seul dispensaire le plus proche pour ces trois villages est situé à Saint-Hubert. On ne peut pas s’y rendre à pied”, ajoute-t-il. Il espère aussi aider du mieux qu’il peut ceux au bas de l’échelle. “À Saint-Hilaire, 90% des habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté et n’ont pas les moyens de stocker des provisions pour ces semaines de confinement. Nous essaierons lde es aider et lançons un appel aux boutiquiers pour qu’il n’y ait pas d’abus.”

En effet, les gens se mobilisent un peu partout à travers le pays. À Quartier-militaire aussi un groupe de volontaires a décidé de venir en aide aux personnes vulnérables. “Nous avons mis à la disposition plusieurs véhicules gratuits pour venir en aide aux personnes de la région après 18h. Car en journée, elles ont plus de facilités de transport”, explique Kadafi Jany, un des 20 bénévoles mobilisés pour la région. “Nous serons en stand-by durant toute la période de confinement. Nous avons aussi deux médecins avec nous”, ajoute-t-il.

Sur les réseaux sociaux, les gens se mobilisent. Ainsi, la photo d’un policier en masque sanitaire habitant à Vallée- Pitot circule sur la toile. Le jeune homme, conscient des difficultés qu’éprouvent les personnes âgées de la région, se porte volontaire pour les aider à faire leurs courses. Une action plébiscite par des milliers d’internautes. Comme lui, d’autres citoyens tentent de mettre leur expertise au service du pays. Ainsi, dans un groupe spécialement créé pour parler du covid-19 à Maurice, une jeune femme demande que les professionnels de la santé mentale se mobilisent pour venir en aide aux familles des patients atteints.

Dans un autre groupe, un artisan propose de distribuer gratuitement des masques faits maison aux familles, tandis qu’une chaîne de fast food avec l’aide d’une ONG engagée contre le gaspillage alimentaire a distribué prés d’un millier de repas aux habitants d’un quartier défavorisé. Bref, ce malheur aura enclenché une énorme chaîne de solidarité entre Mauriciens. Des actions simples qui nous redonnent le sourire…