Les résultats du CPE 2013 sont « les meilleurs » enregistrés ces dernières années, soutient le professeur Lucien Finette, directeur du Mauritius Examination Syndicate (MES). 77,48 % des candidats ont réussi à leur première tentative à ces examens alors que 39 % des repeaters ont aussi obtenu leur certificat. Depuis l’année dernière, le MES comptabilise le pourcentage de réussite pour ces deux catégories séparément. On note également la bonne performance de certaines écoles ZEP, dont 15 ont obtenu 50 % de réussite et plus. 47 institutions ont par ailleurs réalisé un sans faute, soit 100 % de réussite.
18 223 candidats sur les 25 361 ayant pris part à l’examen ont obtenu leur CPE au premier essai. C’est ce qu’a révélé ce matin, Lucien Finette, qui précise également que 39 % des 4 196 repeaters et 28,31 % des candidats privés ont aussi réussi à cet examen. Mais depuis l’année dernière, les performances des différents groupes sont comptabilisées séparément, car « on ne peut comptabiliser deux fois ceux qui ont échoué l’année dernière. »
Ce qui fait que le pourcentage de réussite officiel pour le CPE 2013 est de 77,48 %. Ce chiffre sera revu après le resit prévu le 20 décembre et dont les résultats sont attendus le 30 décembre. Une partie du taux de réussite des repeaters émanant de la cuvée 2012, est ajoutée avec celui des first timers de l’année dernière, soit 76,44 %. Ce qui donne un total de 83,46 % pour la cuvée 2012, selon les méthodes de calcul adoptées depuis l’année dernière.
Ainsi, il est prévu qu’avec les résultats du resit, celui des candidats du prevoc et celui des repeaters de 2014, le taux global pour la cuvée 2013 tournera autour de 85 %. « Ce qui représente déjà une progression. Nous faisons tout pour que les candidats réussissent, sans pour autant baisser le niveau. »
À Rodrigues, le taux de réussite des first timers est de 75,84 %. Cela représente un progrès de 8 % comparé à 2012, où le taux était de 67,8 %. On note également à Rodrigues une bonne performance des garçons qui ont réalisé 73,35 % de réussite, comparé à 60 % l’année dernière. Ce qui ramène le décalage entre eux et les filles de 5 %, alors qu’à Maurice, celui-ci est de 10 %.
15 écoles ZEP sur les 28 existantes ont aussi réalisé de bonnes performances avec un taux de 50 % et plus. Les écoles de Bois des Amourettes et de Stanley se démarquent avec 80 % et 69,23 %. L’école Ste Thérèse de l’Enfant Jésus à Rodrigues enregistre elle, 66 %. Le taux de réussite global pour les écoles ZEP est de 46,4 %.
Au niveau des aggregates, 2 122 candidats — 1 236 filles et 886 garçons — ont obtenu 24 unités, soit au moins 4 A+. 481 candidats ont obtenu 6 A+. Ce sont ceux ayant opté pour les langues orientales. Selon Lucien Finette, depuis 2007, le nombre de candidats avec un minimum de 4 A+ a doublé. Il faut savoir que le MES comptabilise les meilleures notes dans quatre matières pour obtenir l’aggregate. « Avec de tels résultats, il va sans dire que tous les enfants ayant obtenu 24 unités n’auront pas une place dans les national colleges les plus demandés. »
Avec le présent exercice, 6 023 élèves ont été admis dans les State Secondary Colleges, tandis que 4 772 autres ont été admis dans des collèges de la PSSA et 797 dans les collèges du BEC. Ces deux dernières catégories conservent 50 % de leurs places qu’ils vont attribuer par la suite.
D’autre part, 2 145 candidats se retrouvent dans la catégorie “no school”. « Cela ne veut pas dire qu’ils n’auront pas de place dans un collège, mais tout simplement que les formulaires ont été mal remplis ou que la demande ne correspond pas au résultat. Nous avons soumis un courrier aux parents leur indiquant les collèges où il y a toujours de la place. »
Pour ce qui est du resit, 1 782 (dont trois à Agalega) candidats ont été qualifiés pour cet examen prévu le 20 décembre. Le ministère de l’Éducation organisera des classes de rattrapage dans les régions du 12 au 19 décembre. Les résultats sont prévus pour le 30 décembre.
992 candidats reprendront ainsi l’examen d’anglais, 376 les mathématiques, 378 le français, 15 l’histoire/géographie, 17 sciences et 1 hindi. À l’issue de cet examen, les candidats ayant réussi se verront attribuer un collège selon la demande initiale des parents. « Toutefois, ils n’auront pas priorité sur les autres », précise Lucien Finette.
Pour le CPE 2013, un certain nombre d’écoles ont réalisé un sans faute. Sur les 47 institutions ayant enregistré 100 %, il y a certains collèges ou écoles privées avec quelques candidats seulement. Mais dans la majorité des cas, il s’agit des écoles privées comme les Lorette de Curepipe et de Vacoas, Arden Junior School, Le Nid Private Primary School ou encore Hamstead, qui année après année enregistrent la même performance.