Aurélie Halbwachs, vice-championne d’Afrique 2013 du VTT, bénéficiera du soutien de Velogic pour son défi audacieux dans le Craft Bike Transalp. Cette compétition internationale en montagne, la plus spectaculaire en VTT, se tiendra du 13 au 20 juilllet entre l’Allemagne et l’Italie en passant par l’Autriche avec un total de 650 km comprenant 18 000 à 20 000 mètres de dénivelés. Dans cette perspective, Velogic apporte son soutien à la cycliste.
Lors d’une cérémonie pour la remise du chèque (Rs 125 000) hier, le Chief Executive Officer (CEO) de Velogic, Vishal Nunkoo, a laissé entendre que la compagnie est convaincue qu’une bonne partie du marché provient de l’étranger et c’est un peu dans cette lignée que Velogic saisit l’occasion de la participation d’Aurélie Halbwachs en binôme avec sa coéquipière sud-africaine Yolandi du Toit pour plus de visibilté.
« L’image de Velogic à cette compétition internationale est une bonne occasion pour la compagnie. Mais notre objectif premier est de soutenir Aurélie Halwachs, avec sa coéquipière sud-africaine. Comme vous le savez, les valeurs de Velogic se retrouvent dans la chose sportive. La compagnie privilégie le sport avec la participation de nos employés à des compétitions de la FMSC », a souligné le CEO de Velogic.
Ce dernier a souhaité bonne chance à Aurélie Halbwachs dans ce grand défi et espère qu’elle soit une bonne ambassadrice pour Velogic. En prélude à la cérémonie, Denis Hung Han Yun, Chief Processess & Systems Officer (County Manager) de Velogic, a fait une projection du Craft Bike Transalp 2012, histoire de donner un aperçu de cette compétition qui regroupe une cinquantaine de pays.
Prenant la parole, Aurélie Halbwachs, portant un modèle du maillot Velogic qu’elle portera pour la compétition européenne, a remercié son sponsor pour son soutien. La vice-championne d’Afrique du VTT considère que ce Craft Bike Transalp est une grande aventure à la fois sportive et humaine. « Cette course requiert beaucoup d’aptitude physique et de concentration du fait qu’il se déroule sur plusieurs jours. Il y a aussi avec sa topographie et ses 20 000 mètres de dénivelés. Ce qui fait qu’il faut faire face à beaucoup de conditions. Je suis prête à tenter l’expérience », a indiqué la vététiste.