Annoncée comme une des têtes d’affiche de cette présente édition du Sun Resorts International Jockeys’ Week-End, Maxime Guyon aura été exact au rendez-vous. Avec trois victoires (dont un doublé samedi), ce Français, 25 ans et professionnel depuis seulement six ans, mais qui a déjà atteint le cap des 1 000 victoires au lendemain du Prix de l’Arc de Triomphe en octobre dernier, s’est rappelé aux bons souvenirs des turfistes au Champ de Mars en s’offrant hier la Cravache d’Or de l’édition 2014.
« C’est fantastique. C’est une grosse satisfaction de revenir ici et gagner chez les seniors après avoir remporté le titre chez les Rising Stars en 2007 ». Déjà dans le fauteuil de leader samedi après avoir conduit à la victoire Eagle Award et Yoda Man, Guyon était sous pression avec le retour du Britannique Paul Mulrennan (Kremlin Captain et Diamond Light), mais en bonne graine de champion, il réagissait avec Arabian Empire dans l’avant-dernière course hier.
« Il fallait frapper pour me remettre dans mon fauteuil de leader. J’ai pris beaucoup de plaisir durant ce week-end de courses. Il y a de l’ambiance. Ce genre de rendez-vous international ne peut que vous faire du bien et vous faire progresser. Voilà cinq ans que je suis dans le haut du tableau en France avec 150 gagnants au moins chaque année ».
Dauphin du Belge Christophe Soumillon au classement Casaqligue cette année avec 172 points, Guyon est annoncé comme le prochain numéro un en France. « C’est vrai, j’ai connu une année 2014 faste. Je quitte André Fabre car je viens de signer pour quatre ans comme le jockey n°1 des frères Wertheimer avec qui je serai associé dès 2015 ».
Sérieux, passionné par son boulot, Maxime Guyon est bien parti pour se faire une place au panthéon.