Premier rassemblement hier après-midi pour la dizaine de fournisseurs de « household and electrical appliances » de Courts. Ces petites et moyennes entreprises (PME), ayant également fourni des motos et bicyclettes à cette enseigne ces dernières années, réclament le remboursement d’une somme avoisinant les Rs 25 millions. Ils sollicitent une intervention urgente du gouvernement comme ce fut le cas récemment pour la quinzaine de fournisseurs de meubles, où garantie avait été obtenue que trois institutions bancaires viendraient à leur rescousse dans le sillage de la chute de l’empire Rawat.
Au cours des consultations d’hier après-midi, ces créanciers de Courts qui sont montés au créneau cette semaine ont déclaré qu’ils seraient obligés de licencier des employés si la tendance se poursuivait, affirmant qu’ils se retrouvaient face à un sérieux problème de « cash-flow » mettant en péril leurs activités. « Nous n’aurons d’autre choix que de licencier ou de mettre la clé sous le paillasson si aucune solution n’est trouvée », fait-on comprendre du côté du regroupement. Ces fournisseurs sont Easy Rider Ltd, Bike Passion Ltd, Spwaymoto Ltd, Emcar Ltd, Lie Man Wong Ltd, Wong Trading & Co. Ltd et Dewan Motors Ltd. Ainsi, le chiffre de Rs 25 millions pourrait sensiblement augmenter, quelques PME n’ayant pas encore communiqué la somme due par Courts.
Dans une correspondance envoyée aux administrateurs spéciaux Mushtaq Oosman et Yogesh Basgeet ce mardi, ces créanciers avaient soutenu que « we are all a group of small (SMEs) suppliers of Courts and wish to draw your attention that we have been seriously affected and are suffering a severe cash flow problem which may result in the laying off of our employees and eventually leading to the closing down of our business if no urgent solution concerning our payments are done ». Une copie de cette lettre a été transmise aux ministres des Finances, du Commerce et de l’Industrie, et de la Bonne gouvernance. Ils réclament une réunion urgente avec les Special Administrators Mushtaq Oosman et Yogesh Basgeet pour des consultations à cet effet.