Henriette Lam Shang Leen est créatrice de bijoux. En plus de concevoir des pièces de qualité de ses propres mains, elle anime des ateliers de creative building.
Henriette Lam Shang Leen est une amoureuse des matières. Elle aime les manipuler. C’est pour cette raison qu’elle a créé plusieurs collections de bijoux, allant des matières tel que le coco jusqu’aux perles et cristaux de Swarovski. Colliers, bracelets, boucles d’oreille se déclinent à travers un jeu de couleurs entremêlant la luminosité du cristal Swarovski, les perles en verre, le verre de bohème, les perles de rivière ou en céramique, les seed beads du Japon et d’autres matières. Son expérience lui a permis de dégager au fil des années des pièces capables d’assortir les garde-robes les plus variées : tenues décontractées ou robe du soir.
La Curepipienne puise son inspiration de « la nature, les fonds marins, les papillons, libellules et fleurs, tout ce qui est ethnique, mais aussi des artisans des différentes tribus et des nomades » pour imaginer des créations fines, élégantes et esthétiques. On retrouve dans ses bijoux des couleurs comme les camaïeux de bleu et vert qui évoquent les fonds marins.
L’activité de Henriette Lam Shang Leen démarre il y a 10 ans quand elle découvre au cours d’un voyage un nouveau savoir-faire : des bijoux en cristaux de Swarovski. Des bijoux vont vite naître de ce désir de travailler avec les cristaux, de créer des parures et des accessoires de mode.
Depuis ses années au collège, elle voue une véritable passion pour les accessoires, les pierres et les bijoux. « Je réalisais des bracelets avec le sipaye, la grain diable, c’était l’époque des hippies », dit-elle. Aujourd’hui, pour faire connaître ses produits, elle participe à des foires. Plus récemment, elle a participé au Festival de China Town où elle a exposé ses créations au Heritage Court. Henriette Lam Shang Leen anime aussi des ateliers de creative building chaque vendredi au centre Pooyeng dans le quartier chinois.