La cérémonie de remise des prix du Creative Young Entrepreneur Award (CYEA) de la Jeune Chambre Internationale (JCI) s’est tenue vendredi à l’hôtel LUX* de Belle-Mare. C’est Fabien Halbwachs, jeune entrepreneur dans la restauration, qui a su convaincre le jury, composé d’Eric Ng, économiste à PluriConseil, d’Arnaud Lagesse, CEO de GML et de Vimi Appadoo, Managing Director de Dale Carnegie Training. Le concours a aussi permis au duo Hoodish Domun et Shuaib Jewon de remporter le second prix d’une valeur de Rs 50 000. Le premier prix était de Rs 100 000.
Annabelle Fleury, Fabien Halbwachs, Hoodish Domun et Shuaib Jewon, Jean Maurice Prosper et Soodaren Valaydon étaient les cinq finalistes de l’édition 2013 du CYEA organisée par la JCI de Port-Louis en partenariat avec GML. Le jury les a retenus des 26 candidatures reçues. Le Groupe GML soutiendra le vainqueur du concours avec une formule d’accompagnement pour l’entreprise d’un montant de Rs 100 000. Le deuxième prix sera d’une formule similaire à hauteur de Rs 50 000. Les cinq candidats ont également reçu un certificat.
« La JCI est un réseau international de près d’un quart de million de membres — des jeunes leaders de 18 à 40 ans — répartis sur plus de cent pays et territoires. Par le biais de plusieurs projets et événements locaux, nationaux et internationaux, les membres de la JCI se rencontrent pour apprendre et se développer. La JCI compte également des millions de membres honorifiques, les sénateurs, dont un grand nombre apportent un soutien aux membres actifs. Cette année, à travers cette 4e édition, nous récompenserons les jeunes entrepreneurs les plus remarquables de 18 à 40 ans, qui utiliseront la créativité et l’innovation pour créer des entreprises ou améliorer une entreprise existante tout en adhérant aux principes de la responsabilité sociale des entreprise (RSE). Notre mission est de contribuer au progrès de la communauté mondiale en donnant aux jeunes l’opportunité de développer leurs talents de leader, la prise de responsabilité sociale, l’entrepreneuriat et la solidarité nécessaires pour créer des changements positifs. Nous voulons ainsi apporter des opportunités réelles de développement du leadership aux jeunes ayant une vingtaine ou une trentaine d’années pour leur permettre d’obtenir de leurs communautés, pays et planète, une prospérité accrue et une paix durable », a expliqué Jessen Soobrayen, président de la JCI Mauritius lors de la cérémonie de remise de prix.
« Je suis très content de voir que les jeunes s’investissent dans des affaires. Du côté de mon ministère, je pourrais leur apporter le soutient nécessaire pour que cela marche. Le concours et très révélateur de la manière dont les jeunes font des affaires. Ils utilisent beaucoup l’outil internet. Pour moi, c’est l’avenir », a déclaré le ministre du Business, des Entreprises et des Coopératives Jim Seetaram.