La Credit Memo Saga de la clinique Apollo-Bramwell, avec le vice-Premier ministre et ministre du Logement, Showkutally Soodhun, au centre d’une controversable facture médicale non-payée de Rs 396 176, rebondit en cette fin de semaine. Une escouade de limiers du Central CID a effectué, hier, une descente des lieux. La mission : procéder à la confirmation des points cardinaux de cette affaire, soit le séjour effectué fin août/début septembre 2010 par Showkutally Soodhun.
Les archives et fichiers informatiques de la clinique Apollo-Bramwell, consultés dans le cadre de cette enquête policière, confirme que le n° 3 du gouvernement de L’Alliance Lepep et président du MSM a effectué un séjour à la clinique pour des traitements médicaux du 27 août 2010 au 3 septembre 2010. Contrairement aux autres clients et vu que Showkutally Soodhun bénéficiait d’un traitement VIP, la facture de Rs 396 176 ne lui fut pas présentée à sa décharge.
Les responsables de l’administration de la clinique Apollo-Bramwell ont été entendus sur le protocole pour le paiement des factures des patients et des dérogations à des VIPs. Le Credit Memo pour le même montant, avec la décision du conseil d’administration pour un Writing Off de cette somme, a été également confirmé, hier, par les limiers du Central CID, qui poursuivent leur enquête.
En dépit de la déclaration médiatique du vice-Premier ministre et ministre du Logement selon laquelle il n’allait pas donner suite à sa déposition contre Hassenjee Ruhomaully pour le posting de ce Credit Memo sur Facebook, il ne s’est pas encore rendu au QG du Central CID pour les formalités d’usage jusqu’ici. Ce qui fait que l’enquête sous l’ICT Act demeure toujours « Live ».
Une conséquence positive de la Credit Memo Saga, Showkutally Soodhun étant aux premières loges, est que des VIPs avec des ardoises à la clinique Apollo-Bramwell se décident à se mettre en règle avec la caisse. La première en date n’est nulle autre que Madam The Speaker, Maya Hanoomanjee, qui a réglé, hier matin, une facture ayant bénéficié d’un Credit Memo de la clinique depuis octobre 2014.
Difficile à dire à ce stade si d’autres cas suivront.