La Bramer Bank et Sun Resorts ont procédé ce matin à la signature officielle d’un accord de prêt en devises pour un montant équivalant à Rs 150 millions remboursable sur cinq ans. L’octroi de ce prêt est effectué selon les conditions rattachées à la ligne de crédits spéciale de 600 millions d’euros introduite par la Banque de Maurice (BoM). Celle-ci est destinée aux entreprises tournées vers l’exportation et aux établissements hôteliers afin de les aider à mitiger les effets de la crise, en particulier dans la zone euro.
La Bramer Bank est le troisième opérateur du secteur bancaire à faire une intervention sur la base des conditions proposées sous la ligne de crédits spéciale en devises alors que Sun Resorts est le premier grand groupe hôtelier à bénéficier de ces crédits spéciaux. Fabio Piccirillo, Chief Executive Officer (CEO) de Sun Resorts, a indiqué lors de la cérémonie de signature d’accord, au siège de la société à Ebène, que la ligne de crédits en devises va permettre aux opérateurs économiques de minimiser les risques du taux de change. Les opérateurs économiques, a-t-il fait remarquer, sont grandement pénalisés par le déséquilibre entre les devises en lesquelles leurs recettes sont libellées et leur niveau d’endettement en roupies, une situation qui peut déboucher sur des difficultés de remboursement de leurs dettes.
Tout en se rejouissant de la décision de la BoM de mettre une telle ligne de crédits à la disposition des banques et des opérateurs économiques, Fabio Piccirillo s’est félicité des relations d’affaire développées depuis une dizaine d’années par Sun Resorts avec la Bramer Bank. Ashraf Esmael, Chief Operating Officer (COO) et Chief Executive Officer par intérim de la Bramer Bank, est d’avis que la conclusion d’un accord portant sur l’octroi de crédits en devises au groupe hôtelier ne peut que contribuer au renforcement des liens entre les deux parties. Ashraf Esmael estime que la ligne de crédits spéciale ouverte par la BoM « vient à point » car elle permet d’atténuer les effets de la crise. En aidant les opérateurs économiques à réduire leurs frais financiers, la ligne de crédits spéciale contribue à la création de la valeur pour les actionnaires des compagnies bénéficiaires.
La direction de Sun Resorts note avec satisfaction la décision de la banque centrale d’assouplir les conditions d’octroi des crédits spéciaux, cela après discussions avec les organisations du secteur privé. La BoM a accepté que la période de remboursement passe de 5 à 7 ans, ce qui, soutient la direction de Sun Resorts, est plus en ligne avec les autres types de prêts accordés au secteur hôtelier qui ont une période de maturité de dix ans. Les autorités bancaires ont de plus accepté qu’un moratoire de deux ans soit offert pour ce qui du remboursement du capital.
« Le secteur hôtelier comme vous le savez passe par des moments difficiles. Chez Sun Resorts, on se bat pour attirer plus de touristes à Maurice. On garde confiance que nos démarches produiront des résultats probants. Nous sommes actifs sur les marchés chinois et indien, entre autres. Nous sommes optimistes pour l’avenir mais la difficulté demeure la réduction des coûts d’opération tout en maintenant un niveau de qualité de services irréprochable », a fait ressortir le CEO de Sun Resorts.
Du côté de la Bramer Bank, on soutient que l’institution a fait preuve de proactivité concernant l’utilisation de la ligne de crédits spéciale proposée par la BoM. « La Bramer nous a fait la meilleure offre », a indiqué Tommy Wong, directeur financier de Sun Resorts. Ashraf Esmael a insisté sur un partenariat BoM/banques commerciales/opérateurs économiques pour la réussite du programme de soutien financier mis en place en juin dernier. « Nous estimons qu’avec l’assouplissement des conditions attachées à cette ligne de crédits, d’autres opérateurs économiques vont se manifester », a ajouté Ashraf Esmael.