15 jours déjà que Stacey Henrisson, 16 ans et fréquentant le Lycée des Mascareignes, a été assassinée et 8 jours que le cadavre de la jeune victime avec sur sa tête un sac en plastique avait été retiré par dix mètres de profondeur dans un ravin à Plaine-Champagne. La CID de la Western Division sous la supervision de l’assistant surintendant de police, l’ASP Daniel Monvoisin, a appréhendé deux suspects: le beau-père de la victime, Jayraj Sookur, 49 ans, Master Healer et masseur de profession, et le chauffeur de celui-ci, Ramdassen Tany, 56 ans, ancien chef de sécurité dans un établissement hôtelier au Nord. Après une semaine où les spéculations ont tout simplement essayé d’accréditer d’hypothétiques relations sexuelles entre meurtrier présumé et victime, les enquêteurs de la police comptent remettre les pendules à l’heure, probablement dès aujourd’hui, quant au véritable mobile de ce crime crapuleux.
Jayraj Sookur, qui a épousé Béatrice Rouillon à la mort du père de Stacey Henrisson, en octobre 2011, convoitait les millions dans les comptes bancaires de la jeune fille aussi bien que les biens immobiliers valant d’autres millions, dont un terrain de 315 toises avec trois bungalows dans la région de Pointe-aux-Piments. A ce jour, une première estimation sommaire indique que la lycéenne pourrait peser entre Rs 30 millions et Rs 50 millions, si l’on tient compte d’autres héritages des aînés de la famille Henrisson à son intention.
Des recoupements d’informations effectués par Week-End auprès des sources concordantes proches de l’enquête indiquent que la police détient des pistes irréfutables pour soutenir que le meurtre de Stacey Henrisson a été prémédité et que le véritable motif demeure la fortune appartenant à la victime. Ces preuves devront remonter à la surface lors de la prochaine séance d’interrogatoire du présumé meurtrier annoncée dans les 24 heures.