Avec les conditions imposées par le Central CID après consultations avec les autorités compétentes, dont l’Office of the Director of Public Prosecutions (DPP), il existe très peu de chances que Jean-Michel Lee Shim, l’ex-patron de Sport Data Feed Ltd et de SMS Pariaz et également propriétaire dans le secteur de la presse à Londres, fasse le déplacement à Maurice. C’est l’impression, qui se dégage dans des milieux autorisés aux Casernes centrales, suivant de près l’évolution de l’enquête sur la GamblingGate, qui a éclaté en juillet de l’année dernière. Dans une des dernières tractations avec les limiers du Central CID, l’ancien Boss de SMS Pariaz avait tenté de négocier un Safe Passage avec une immunité lors d’un éventuel passage à Maurice sur une base humanitaire.
Jean-Michel Lee Shim avait fait comprendre aux responsables de l’enquête au pénal sur la tentative de corruption alléguée de deux secrétaires de juge dans une affaire d’injonction concernant le permis pour des paris sur des matches de football qu’il avait un urgent besoin de rentrer à Maurice. Il devait accompagner une de ses proches, gravement malade, dont le voeu est de se rendre en pèlerinage au caveau du Père Laval à Sainte-Croix dans les meilleurs délais. Du côté du Central CID, on affirme être sensible au cas en question tout en rappelant que les procédures d’enquête ne seront en aucune manière dérogées dans ce cas particulier.
« Des conditions très strictes ont été imposées pour le retour à Maurice de Jean-Michel Lee Shim. Une première condition reste qu’il doit accepter de Surrender volontairement son passeport au Passport and Immigration Office dès sa descente d’avion. Techniquement, la saisie d’un passeport ne peut se faire que sur un Interdiction Order de la Cour suite à une inculpation provisoire. Dès son arrivée, il est placé quasiment en état d’arrestation, sauf qu’il disposera d’un couloir pour se rendre à Sainte-Croix avant de se rendre au QG du Central CID », soutiennent des sources concordantes et Conversant avec ce dossier d’enquête.
« Aucune concession n’a été faite et aucune dérogation n’a été et ne sera autorisée par rapport aux étapes de cette enquête. Une certitude : Jean-Michel Lee Shim, s’il décide de regagner Maurice dans n’importe quelle circonstance, ne pourra échapper à des séances d’interrogatoire Under Warning aux Casernes centrales. Nous allons le confronter avec des allégations, qui ont été formulées contre lui et nous avons besoin de ses explications pour compléter cette enquête », ajoute-t-on dans ces mêmes milieux aux Casernes centrales.
Au Central CID, l’on se dit sceptique que Jean-Michel Lee-Shim s’aventurera pour braver un voyage à Maurice sous ces conditions. On ajoute que ce n’est pas la première fois que de tels échanges ont eu lieu depuis l’éclatement du scandale GamblingGate. Au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, des dispositions ont été prises en vue de signaler sur le tas aux responsables du Central CID quant à un éventuel retour de Jean-Michel Lee Shim en vue d’enclencher les procédures établies.
De son côté, Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, qui assure la coordination entre son client, l’ex-patron de Sport Data Feed Ltd et le Central CID, rejette la question de demande d’immunité car son client ne fait face à aucune accusation et qu’il est disposé à collaborer avec les autorités d’autant plus que son compte e-mail sur Yahoo avait fait l’objet d’une opération de Hacking.
Affaire à suivre…