Avec la fin du premier épisode de la Buttié/Appavou Saga et la remise en liberté sous caution hier de la principale suspecte, Winsy Buttié, l’enquête du Central CID sur le détournement de Rs 105,4 millions prendra irrémédialement le chemin menant aux tribunes du Mauritius Turf Club (MTC). C’est ce qu’indiquent des sources aux Casernes centrales en fin de semaine. Cet exercice, qui devra se faire en collaboration avec les responsables de l’organisation des courses hippiques, devra complémenter les premières révélations de Winsy Buttié au sujet de l’identité des véritables propriétaires des coursiers et démasquer les prête-noms. Avec sa remise en liberté sous caution, l’ancienne partenaire d’affaires de Clensy Appavoo se retrouve sous le coup de trois chefs d’accusations, trois cautions d’un montant global de Rs 125 000 et une reconnaissance de dettes record de Rs 16 millions.
Les hommes du Central CID se disent conscients que les informations révélées par Winsy Buttié au sujet de son “involvement” au sein du MTC en tant que membre et en tant que propriétaires de chevaux ne constituent qu’un minimum. Les allégations faites à l’emporte-pièce dans la dernière partie de l’interrogatoire hier matin devront être contre-vérifiées auprès des principaux concernés au Champ de Mars.
« Il ne faut nullement s’attendre à voir le Central CID agir sur les seuls détails fournis par un suspect. La décision visant à solliciter les témoignages et à obtenir des informations officielles auprès du MTC devra être confirmée », laissent entendre des sources autorisées aux Casernes centrales. Cet aspect de l’enquête s’avère extrêmement crucial, car des informations disponibles seront décidées sur les “Freezing Orders” pour placer sous séquestre les avoirs de Winsy Buttié, dont des chevaux achetés avec des “Proceeds of Crime”.
Jusqu’ici, aucune indication n’est disponible quant à la formule qui sera adoptée pour consigner les dépositions des commissaires du MTC, soit de savoir s’ils feront le déplacement dans les locaux du Central CID aux Casernes centrales ou si une escouade d’enquêteurs se rendra aux Champ de Mars, car ils seront entendus à titre de témoin dans cette affaire de détournement de fonds. Toutefois, les enquêteurs s’intéresseront aux livres et documents du MTC pour la période de 2009 à 2014, notamment en ce qui concerne les chevaux achetés par Winsy Buttié, ou encore le montant des “Keeps”, somme versée au MTC pour les chevaux inscrits au programme des courses hippiques.
En début de semaine prochaine, l’Assets Recovery Unit de l’Office of the Director of Public Prosecutions devra être en présence d’un rapport complet soumis par le Central CID contenant les détails de la défense fournie par Winsy Buttié face aux accusations de détournements de Rs 105,4 millions. Ce document constituera la base de toute autre initiative relevant de l’Asset Recovery Act, avec des saisies conservatoires de chevaux et autres biens immobiliers.
D’autre part, Winsy Buttié a été inculpée provisoirement sous trois chefs d’accusation, en l’occurrence de “Larceny by Person in Receipt of Wages” – assorti d’une caution de Rs 25 000 et d’une reconnaissance de dettes de Rs 10 millions –,  du délit de “Forgery and Making Use of” – avec une autre caution de Rs 50 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 5 millions – et, enfin, de “Conspiracy”, agrémenté d’une caution de Rs 25 000 et d’une reconnaissance de dettes de Rs 1 million. Winsy Buttié, qui a retenu les services de Mes Ashley Ramdass et Varuna Bunwaree, pourra être convoquée de nouveau pour des compléments d’informations à la réception des documents réclamés des banques commerciales et autres institutions financières.
Avec la conclusion de la série d’interrogatoires des 13 employés cités comme faisant partie du réseau Buttié au sein de HLB Appavoo & Associates Ltd, exercice qui doit se poursuivre en début de semaine, il faudra s’attendre à voir le retour au QG du Central CID de Clensy Appavoo. Celui-ci devra être confronté aux allégations formulées par son ancienne partenaire d’affaires. Il devra également fournir d’autres documents en vue d’élucider des zones d’ombre, qui ont surgi depuis la fin de sa déposition initiale.
La semaine prochaine pourrait également être riche en rebondissements dans la Buttié/Appavoo Saga…